UNIVERSITÉ : L’INTERDICTION DU NIQAB FINALEMENT RÉVOQUÉE

PARTAGER SUR

L’université islamique d’état Sunan Kalijaga de Yogyakarta qui avait imposé l’interdiction du voile intégral il y a quelques jours a finalement révoqué sa décision devant les nombreuses critiques.

L’info avait fait la Une de la presse internationale, tout en recevant peu d’écho dans la presse indonésienne, tant le sujet est sensible et clivant.

« La recommendation au sujet des étudiants portant le voile intégral va être révoquée afin de maintenir un climat académique serein et équitable », a affirmé un communiqué émis pendant le weekend.

Au départ de la polémique, le recteur de l’établissement avait cité comme prétexte la peur de voir l’idéologie radicale se répandre parmi les étudiants.

L’université avait expliqué qu’il y avait actuellement 41 étudiantes habillées avec un voile intégral.

Une activiste des droits des femmes avait aussitôt décrit cette décision comme une entrave à la liberté des femmes de porter ce qu’elles veulent.

« Porter le voile intégral est un choix et nous ne pouvons interférer dans leur choix et leur liberté, » avait commenté Lathiefah Widuri Retyaningtyas.

Une autre école de Yogyakarta, l’université Ahmad Dahlan, a également invité ses étudiantes à ne pas porter le niqab, toutefois sans menace de pénalités. D’autres établissements par le passé ont aussi émis des décisions similaires.

Bien que musulmane à presque 90%, l’Indonésie a toujours par le passé suivi une forme modérée de l’islam.

Mais l’argent saoudien qui coule à flot ici pour la construction de mosquées et d’écoles coraniques fait que petit à petit, les coutumes arabes sont également importées.

L’islam officiel d’Indonésie, labellisé « Islam Nusantara » et qui a pour but de contrer le fondamentalisme importé du Moyen-Orient, est pourtant au cœur de l’enseignement de cette université islamique d’état de Yogyakarta.

Lire aussi :
L’UNIVERSITÉ ISLAMIQUE DE YOGYAKARTA INTERDIT LE VOILE INTÉGRAL
Il n’y a pas qu’en France qu’on interdit le voile à l’école
La justice ne lève pas toujours le voile

1 COMMENTAIRE

  1. Qu’elles s’exilent pour étudier et pratiquer leur religion dans le guetto de la Province d’ACEH…
    Elles pourront vivre pleinement leur obscurantisme

LAISSER UNE RÉPONSE