Chienne de vie

PARTAGER SUR

Il faut que je vous dise : la night balinaise devient dingo ! J’ai envie de glapir, grogner et même aboyer. Les Dieux sont tombés sur la tête et j’enrage !

Mauvaise nouvelle pour les loups-garous : c’est la fin des Full Moon Parties à Arboon. Alors que ces fêtes ronronnaient depuis
2 ans, le proprio, qui est aussi celui de Vault (club récemment ouvert à quelques pas) a décidé de ne plus se faire de concurrence tout seul. C’était le chien qui se mordait la queue. Certes, ces parties attiraient jeunes loups et chiens errants, les races les plus répandues à Canggu, mais tenus en laisse et sortis du salon de toilettage (barber, en langue hipster) ils étaient plutôt inoffensifs.Vault encore, tient décidément le haut de l’affiche. Alors qu’avec l’ouverture de Lost City, les deux boîtes se font de l’ombre à Canggu, elles se reprochent mutuellement de manger dans la gamelle de l’autre. Victimes de cette guéguerre, les DJs jouant dans un club n’ont plus le droit de mixer dans l’autre. Car c’est bien connu, la myxomatose c’est contagieux. A ce sujet, si vous êtes disc jockey, attention de ne pas tomber sur un os ! En cette période de Ramadan, tous les clubs sont fermés à Java et comme chaque année, des meutes de pitbulls de l’immigration (au chômage sur leur propre île) déferlent sur les boîtes balinaises pour contrôler les employés étrangers. A défaut de 30 millions d’amis, attention de ne pas vous faire des amis à 30 millions !

En parlant de toutous, la dernière tendance est le « dog friendly ». Non, pas de gastronomie chinoise ou de réunions de chiens
aimables ! En français cela veut dire que nos amis canidés sont bienvenus et cela devient un argument de com. Vous pourrez profiter de sunsets à La Brisa, 707 ou autres et siroter des cocktails, déguster votre hot dog ou danser avec votre clébard. La classe ! Bali Praia organise même, avec la Bali Dog Community, des soirées à thème où les gens viennent avec leur animal profiter de musique live, DJs, food trucks et vente de produits canins. Et comme le dit Adolf, berger allemand de race pure, ces soirées font fureur.

Malheureusement, la night balinaise devient aussi “chiennes friendly”. Haut lieu du tourisme sexuel où tous les bâtards, chiens galeux et autres ”caniches à leurs mémères” qui mènent des vies de cockers parce qu’ils n’ont pas de chat à fouetter, viennent se défouler et battent de la queue dès qu’il croisent une mini-jupe. Plus chihuahuas que dobermans, ils chassent la femelle en chaleur mais ne récoltent que des professionnelles qui savent les caresser dans le sens du poil. Vu la demande, les meilleures amies de l’homme affluent des quatre coins du globe : Asie, Afrique ou ex-URSS. Et puis, il y a enfin le petit malin qui a du flair. Avec son look de gendre idéal, il joue les Saint-Bernard et tente de secourir les filles éméchées pour les recueillir…dans son lit ! Pas besoin de renifler longtemps l’animal pour comprendre l’arnaque. Pour lui, le proverbe martiniquais ”le chien n’aime pas la banane mais il ne veut pas que la poule en mange” ne s’applique pas. Par contre, la castration…

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE