Soyons Bule mais pas boulets !

PARTAGER SUR

Le billet de Nancy Papaya

Récemment je me suis aperçue qu’il y avait des Français qui étaient choqués de ce que les Indonésiens appellent les blancs des bule ; ce serait du racisme ! Certes, ce mot, qui, à l’origine, veut dire albinos et se prononce malencontreusement « boulet » n’est pas flatteur mais on est ici dans une société où la blancheur est des plus désirables et vous ouvre bien des portes dans la société ! De nos jours de nombreuses Indonésiennes se talquent encore le visage ou le badigeonnent de blanc. Et mon ex faisait rire ses compatriotes en leur racontant qu’un jour, cherchant ma crème hydratante, il s’était mis, par erreur, de l’autobronzant ! Bref, on peut bien chambrer un peu les gens qu’on envie comme on le fait avec les blagues sur les blondes, non ?

Et puis que dire à la place ? « Orang asing » désigne les étrangers. Trop vague.« Orang barat », ce sont les Occidentaux en général et, comme le mot précédent, ça sonne rocailleux. De plus, ça fait quatre syllabes au lieu de deux ! Qui, de nos jours, ne préfère pas un petit raccourci ? Time is money et les Indonésiens sont friands d’abréviations. Mon ami Deni, on l’appelle Den alors qu’ajouter le « i » n’exigerait pas un grand surplus de salive ! Et, après tout, ne disons-nous pas « les Indos » pour économiser trois
syllabes ? Ceci dit, il est à noter que ce terme « indo » est également utilisé par les locaux mais pour désigner les métis. 

Ceci étant, pourquoi les Indonésiens nous en voudraient-ils, voyons, voyons ? Pour nos manières qui laissent parfois à désirer et parce qu’ils croient qu’on est tous pétés de thune et qu’on est en train d’acheter tout Bali. Certes, ils ignorent ou oublient que les étrangers ne peuvent pas être propriétaires et que le permis de travail coûte bonbon…alors si le mot bule sonne péjoratif aux oreilles de certains ça a, à mon avis, souvent à voir avec ce genre de problématique.

Certes, la presse et la télévision se doivent de parler un langage soutenu mais, de toutes les façons, il est clair que le sens du mot bule a évolué car les Indonésiens l’emploient avec candeur, sans penser à mal. De plus pourquoi exiger de ce peuple respectueux et attentionné qu’ils nous appellent « orang barat » alors que la plupart des blancs ont, eux-mêmes, déjà adopté le terme bule ?  Parmi les qualités que j’apprécie chez les Indonésiens il y a celle de ne pas trop se prendre au sérieux. On ne va quand même pas les contaminer avec notre politically correct, si ?

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE