Accueil Billets

Quel sens du service !

PARTAGER SUR

Le billet de Nancy Papaya

Quel sens du service, les Indonésiens ! A Bali ils ont rapidement mis en place des numéros, le 112 et (361)233333, que l’on peut appeler si l’on a des symptômes du coronavirus. Ils viennent vous tester à domicile et, si vous êtes positif et mal en point, ils peuvent vous amener à l’hôpital. Cela évite de se déplacer pour se faire tester dans le milieu hospitalier au risque d’y attraper le virus dans le cas où l’on n’était pas encore contaminé ! Personne de ma connaissance n’a encore eu recours à ce service mais je suis presque sûre qu’il marche effectivement et que le tarif ne sera pas non plus prohibitif.

Le sens du service des Indonésiens m’a toujours émerveillée. Je parle du service à la personne, pas du service public. Ce dernier est, lui, très peu développé : bourses quasiment inexistantes pour les étudiants, transports publics très insuffisants notamment à Bali. Mais avec leur prochain c’est différent, les Indonésiens sont créatifs et souples et très serviables ! Les laboratoires d’analyses viennent à votre domicile faire votre prise de sang, les vétérinaires aussi. Et tout cela gentiment, avec le sourire et pour un prix raisonnable. Ici mes chats et quelques matous errants se sont fait opérer sans problème sur la table de notre cuisine ! Et comme j’en ai actuellement quatre on pratique les vaccinations groupées ! Cela aurait été plus compliqué si j’avais dû me déplacer à la clinique vétérinaire avec toute ma ménagerie ! Curieusement quand les autorités indonésiennes disent qu’ils vont débloquer de grosses sommes d’argent pour telle ou telle cause je les crois moins qu’à moitié et je sais que les Indonésiens aussi soupirent : « bohong ! » (= bobards !).

L’argent du Gouvernement on n’en voit rarement la couleur, notamment après les tremblements de terre et autres tsunamis. Bref, le peuple on s’en fiche mais la solidarité et les services individuels, on peut compter dessus ! Je me souviendrai toujours de ce voyage à Flores où, sur le coup de minuit, notre voiture a eu un problème sur une route déserte. Des gens sortis de nulle part ont accouru à notre secours, nous ont recommandé un garage et le propriétaire de ce dernier a accepté de nous ouvrir au milieu de la nuit sans grommeler ni en profiter pour nous assommer question tarif.

Le sens du service c’est aussi cette femme de ménage qui accueille ses patrons avec un bouquet de fleurs des champs à leur arrivée de voyage. Des histoires de ce genre on en a tous à raconter pour peu qu’on ait passé un certain temps ici. Délicieux Indonésiens !

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here