TEPI SAWAH, UN FESTIVAL AU BORD DE LA RIZIERE

PARTAGER SUR

Le pari du festival Tepi Sawah ? Explorer l’art et la nature en un weekend ! Son fondateur, Anom Darsana est un Balinais élevé en Suisse, et il n’en est pas à son premier festival.
Il a notamment participé au « Bali Tolak Reklamasi Art Event», un événement engagé qui s’opposait à la « réquisition » et
à la transformation de la baie de Benoa en complexe hôtelier de luxe en 2015. Mais c’est aussi l’organisateur de l’Ubud Village Jazz Festival. Parfaitement francophone, ce jeune producteur et ingé-son est aussi un habitué des festivals de Montreux et de Nyon. Il retourne chaque année en Europe pour sonoriser des concerts ou partir en tournée avec des groupes. Mais son activité se concentre aujourd’hui sur Bali au centre Serambi Arts Antida à Denpasar. Revue de détail de la deuxième édition de son festival qui se déroulera
les 8 et 9 septembre à Pejeng, tout près d’Ubud.

Vous êtes l’initiateur de nombreux festivals à Bali, dont le fameux Ubud Village Jazz Festival, quelle est la particularité de ce festival Tepi Sawah?
Ce festival est unique en plusieurs points: tout d’abord le lieu, en bordure de rizières, ce qui rend l’atmosphère spéciale et met l’environnement à l’honneur. Puis au niveau musical dans ce festival nous rendons hommage à la musique et aux compositeurs indonésiens. Cette année nous avons choisi le compositeur jakartanais disparu, Chrisye (https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_songs_recorded_by_Chrisye). De nombreux artistes reprendront ses compositions mais il y aura aussi de la musique traditionnelle de plusieurs régions, des ateliers de film et un conteur pour les enfants.

Pourquoi avoir choisi ce nom ? Ce festival pourrait il se passer ailleurs qu’à Bali ?
Tepi sawah veut dire en bordure de rizières, et c’est le cas ! Ce festival est dans un cadre magnifique dans les rizières de Pejeng, dans la maison d’hôtes Omah Apik. Selon le chef du village, ces rizières et leur forme représentent la coiffe d’une danseuse balinaise, comme quoi art et nature sont liées.
Le choix du lieu est dû à l’envie de rendre hommage à la nature et au respect de celle ci. Dans ce festival nous mettons tous nos efforts en œuvre pour respecter l’environnement.

Parlez-nous un peu de vos invités et de la programmation
En plus des concerts il y aussi des ateliers éducatifs et musicaux, de la danse et des films. Au niveau musique, il y a aura des traditionnelles de l’est d’Indonésie, de Maluku par Matthew Sayerz, mais aussi Trie Utami qui amènera des chansons traditionnelles javanaises, et une troupe Lenong Betawi qui vient directement de Jakarta, mais également le compositeur balinais Wayan Gde Yudana. D’autres artistes seront aussi présents : Nita Aarsen, Eny Dharmayani une danseuse contemporaire, La communauté Fascinating Rhytm, Nyoman Suwida (Genggong Musique), Gamelan Ceraken, Minikino Film, Schizofriends Art Movement, Sunset Yoga, Made Taro (Un conteur balinais pour enfant), Indoneisia Percussion, Gamelan Mulut (Musique avec la bouche).

Propos recueillis par Victoria Gurtler

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE