Papouasie : manifestations contre le racisme et pour l’indépendance

PARTAGER SUR

Cette semaine, des manifestations pacifiques ont eu lieu à travers tout l’archipel. Les manifestants ont scandé : « nous ne sommes pas des singes » et « luttons contre le racisme ». En Papouasie, des milliers de personnes ont défilé dans quatre régences, y compris dans la capitale de la régence de Jayawijaya, pour demander au gouvernement de poursuivre immédiatement les auteurs de violences raciales contre les Papous. 

Pour rappel, après avoir accusé des étudiants d’université papous d’avoir endommagé un drapeau indonésien lors des célébrations du Jour de l’Indépendance, des groupes nationalistes les ont provoqués avec des insultes à caractères raciste, les appelant « singes », « cochons » et « chiens ».

Une rébellion indépendantiste sporadique contre le gouvernement indonésien fait rage depuis plusieurs semaines en Indonésie. Une série d’émeutes ont éclaté en Papouasie et dans plusieurs autres régions. L’un des derniers évènements en date étant la protestation contre l’arrestation de 43 étudiants indépendantistes. 

Mais la lutte contre le racisme est aujourd’hui mêlée à celle pour l’indépendance. Arborant le drapeau interdit du Morning Star, symbole d’indépendance, ils criaient également « la liberté pour la Papouasie ». « Lorsque nous parlons de lutte contre le racisme, nous devons aussi parler de la lutte pour décider de notre propre destin», a déclaré Albert, qui a dirigé les manifestations dans la capitale Jakarta.

Le dirigeant exilé de la Papouasie occidentale, Benny Wenda, a pour sa part déclaré que le traitement des étudiants papous n’était « qu’un exemple de ce que nous vivons quotidiennement depuis près de 60 ans ».

SOURCEantara
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE