Accueil Le Desk info

L’Indonésie prévoit une “bulle de voyage” pour 4 pays

PARTAGER SUR

Le ministère indonésien des Affaires étrangères et du tourisme a discuté de certains points essentiels sur la réouverture de plusieurs destinations, dont Bali pour un nouveau programme appelé “bulle de voyage”. Ce terme fait référence à un accord entre deux ou plusieurs pays qui parviennent à freiner la propagation du virus sur leur territoire, à s’autoriser mutuellement à ouvrir leurs frontières et à reprendre des activités régulières de voyage.

Le gouvernement indonésien cible quatre pays : l’Australie, le Japon, la Corée du Sud et la Chine. L’Australie et la Chine sont des pays cruciaux pour le tourisme indonésien, et plus particulièrement balinais, les Chinois et Australiens étant les populations ayant le plus voyagé à Bali durant l’année 2019. Plus de deux millions de touristes sont venus des deux pays l’année dernière.

Toutefois, les critiques ont exprimé des inquiétudes quant à une ouverture prématurée du secteur du voyage tandis que les cas confirmés de Covid-19 en Indonésie n’ont pas montré de signe de ralentissement. Le responsable de l’Association des agences de voyage et de tourisme de Bali (ASITA), I Ketut Ardana, s’est inquiété de “l’impact terrible pour Bali en cas de mauvaise décision”.

Pour rappel, à ce jour Bali a enregistré 782 cas positifs de Covid-19, dont 6 décès. Les cas de transmissions locales continuent d’augmenter, notamment dans les quatre régences de Badung, Denpasar, Klungkung et Tabanan. Ce chiffre reste relativement faible comparé aux plus de 40 400 cas et 2 231 décès en Indonésie.

Le gouverneur de Bali résiste aux acteurs du tourisme

Malgré les annonces du gouvernement indonésien, le gouverneur de Bali, I Wayan Koster, a adopté une ligne forte, déclarant qu’il ne céderait pas aux plaintes des acteurs du tourisme qui souhaitent la réouverture de l’île des dieux aux touristes.

Koster maintient ainsi sa position selon laquelle la réouverture du tourisme doit se faire lentement. Il a ajouté qu’il basera ses décisions sur les directives du président national du groupe de travail COVID-19, Doni Monardo.

Le gouverneur a averti les acteurs du tourisme d’être “prudents”, et a utilisé Singapour comme exemple pour montrer que Bali suit des protocoles similaires mis en place par d’autres pays.

“Tout ce qui concerne le Covid-19 sera fait par étapes, de manière sélective, limitée et très prudente. Et jusqu’à présent, Bali a reçu une très bonne évaluation que nous devons maintenir ensemble”, a expliqué M. Koster.  “L’ouverture du tourisme sera plus tardive, et doit se faire très soigneusement en suivant la dynamique de Covid-19 à Bali”, a conclu Koster.

Depuis une semaine, certains locaux et étrangers s’impatientent face au gouvernement de Bali, le seul assouplissement des restrictions sur l’île des dieux à ce jour étant venu des autorités de la régence de Badung.

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here