L’ANCIEN VICE-GOUVERNEUR DE BALI ARRÊTÉ

PARTAGER SUR

Après avoir été cité comme suspect dans des affaires de fraude, de détournement de fonds et de blanchiment d’argent d’une valeur de près de 150 milliards d’IDR (10,5 millions de dollars américains) en décembre dernier, l’ancien vice-gouverneur de Bali, Ketut Sudikerta, a finalement été arrêté jeudi après-midi à l’aéroport international Ngurah Rai de l’île par la police.

Sudikerta, qui était sur le point de se rendre à Jakarta, ne s’est pas présenté, à trois reprises, aux convocations de la police.

Lorsqu’il ne s’est pas présenté hier pour un nouvel interrogatoire, la police a jugé nécessaire d’arrêter l’ancien président du parti Golkar pour accélérer le processus d’enquête.

« Il a été placé en détention afin que l’affaire puisse avancer rapidement », a déclaré le commissaire Yuliar Kus Nugroho, chef de l’unité d’enquête criminelle de la police de Bali.

Sudikerta nie qu’il a essayé de fuir. Il a voulu se rendre à Jakarta pour régler ses affaires personnelles.

« Je n’avais pas l’intention de fuir à l’étranger, pourquoi m’enfuir ? », a-t-il dit, cité par le Bali Post.

Le cas de Sudikerta remonte à 2013 lorsqu’il a ordonné à Alim Markus, propriétaire du géant indonésien de la production alimentaire Maspion Group, d’acheter deux parcelles de terrain dans le sud de Bali sous couvert de faux certificats fonciers. Alim Markus a déposé 150 milliards de roupies sur un compte bancaire ouvert par l’épouse de Sudikerta, avant de réaliser que les certificats étaient faux et de signaler Sudikerta à la police.

L’ancien vice-gouverneur risque jusqu’à 20 ans de prison s’il est reconnu coupable.

SOURCEcoconuts.co
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE