FACILITES D’INVESTISSEMENT DANS L’IMMOBILIER EN INDONÉSIE

PARTAGER SUR

L’Indonésie veut faciliter les achats immobiliers pour les investisseurs étrangers en relevant le seuil d’imposition de la taxe sur les produits du luxe.  La taxe de 20 % s’applique désormais à l’achat de biens d’une valeur de 30 milliards de rupiahs (1,4 million de dollars) contre 20 milliards de rupiahs auparavant.

Jakarta permet déjà aux étrangers de posséder des propriétés foncières dans le cadre d’un programme «  30 +20 +30 ans ». Ainsi, les étrangers sont d’abord autorisés à posséder la propriété pendant 30 ans, avec une première extension de 20 ans, suivie d’une autre période de 30 ans. 

Les promoteurs indonésiens, cependant, font pression pour obtenir un permis initial de 80 ans pour les acheteurs étrangers. Auparavant, seuls les citoyens indonésiens pouvaient posséder des titres fonciers.

« C’est un grand changement », a déclaré Georg Chmiel, président exécutif de Juwai.com, un site Web chinois pour les acheteurs de propriété à l’étranger. « Les étrangers ont le droit de posséder des biens pendant 80 ans et sont beaucoup moins susceptibles de payer une taxe de vente de 20 % lors de la vente. Nous nous attendons à ce que la demande augmente.

Ces règles assouplies reflètent l’objectif du président Joko Widodo (réélu pour un second mandat en mai dernier) d’attirer davantage d’investisseurs étrangers dans le pays pour remplir sa promesse électorale de porter la croissance économique de l’Indonésie d’environ 5 % à 7 % par an actuellement.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas une bonne idee, car les chinois vont etendre leur toile sur le pays.
    De meme, le prix de l’immobilier va flambe, laissant les Indonesiens a rester en fond de cour.

LAISSER UNE RÉPONSE