EDITO

PARTAGER SUR

L’Indonésie occupe une place de choix dans l’actualité mondiale des catastrophes naturelles, la dernière en date s’étant déroulée à Palu avec son cortège de milliers de morts, d’images folles de liquéfaction des sols, de tsunami qui emporte tout sur son passage. Palu a soulevé beaucoup de questions, tant celle que nous abordons dans notre page nationale sur le risque de construire dans des zones dûment expertisées dangereuses que celles du cafouillage des secours, du refus de l’armée de laisser intervenir des équipes de secours étrangères qui avaient pourtant été invitées.
Nous avons été même prévenus par des lecteurs que l’aide humanitaire était bloquée à Makassar et avait été détournée par des hommes politiques en vue des prochaines élections. Bien difficile de faire une enquête à chaud et de débusquer les profiteurs de la catastrophe. Toutes nos pensées vont à ceux qui ont perdu leurs proches et leurs biens dans cette énième catastrophe. Et tous nos espoirs pour que le gouvernement tire les leçons de tous ces couacs coûteux en vie humaine !

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE