DIVERGENCE DE POINT DE VUE SUR LA FERMETURE DU PARC DE KOMODO

PARTAGER SUR

Les tour-opérateurs de des Petites Iles de la Sonde orientales (NTT) se sont opposés au projet de l’administration provinciale de fermer temporairement le parc national de Komodo aux visiteurs.

Le président de l’association des agences indonésiennes de voyages et d’excursions de Manggarai Ouest (ASITA West Manggarai), Donatur Matur, a déclaré que l’association a fermement rejeté le projet du gouvernement de fermer temporairement le parc national pour des améliorations.

« Un leader devrait penser à ce qu’il dit en public. Bien qu’elle soit encore en discussion, les médias ont déjà diffusé cette information », a notifié M. Donatur.

Le gouverneur a déclaré que la fermeture temporaire envisagée visait à rénover les installations du parc et à accroître la population de dragons et de cerfs de Komodo ainsi qu’à améliorer l’habitat des animaux.

Selon M. Donatur, l’annonce a conduit de nombreux touristes à annuler leur visite au parc national en 2019.

Le ministère a enregistré une augmentation significative du nombre de touristes internationaux, qui est passé de 125 069 en 2017 à 159 217 en 2018.

Cet afflux a déclenché un certain nombre de problèmes environnementaux, dont des incendies, qui ont affecté le paysage du parc, ce qui a incité l’administration NTT à envisager certaines solutions.

L’administration prévoyait également d’augmenter les droits d’entrée du parc national de Komodo à au moins 500 dollars (US) dans le cadre des efforts visant à renforcer le « prestige » de la zone de conservation.

En réponse à la fermeture prévue, le ministère de l’Environnement et des Forêts a demandé au gouverneur de reconsidérer son plan, car il pourrait avoir un impact significatif sur l’économie touristique de la communauté.

SOURCETEMPO
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE