AUGMENTATION DE 42% DES CAS DE DIPHTÉRIE EN UN AN

PARTAGER SUR

Une extraordinaire vague de diphtérie a frappé une vingtaine de provinces indonésiennes ces derniers mois, tuant au moins 32 personnes, dont de nombreux enfants.

En réponse, les autorités sanitaires du pays ont décidé de lancer une vague d’immunisation dès la semaine prochaine.

Le ministère de la Santé a affirmé que 591 cas ont été enregistrés depuis janvier, une augmentation de 42% par rapport à l’an passé, et a qualifié cette épidémie d’événement extraordinaire.

« Nous avons vu une accélération des cas par rapport à l’an passé… Nous sommes en train de préparer un programme d’immunisation afin de contrer la pandémie », a dit le docteur Mohamad Subuh, directeur du département de la prévention et du contrôle des maladies au sein du ministère.

Le ministère avait déjà enregistré 415 cas et 24 morts l’an passé.

L’Indonésie possède un des taux de prévalence les plus importants de cette maladie, avec l’Inde et les pays africains sub-sahariens, même si les programmes de vaccination ont permis de minimiser le nombre global des cas depuis ces 30 dernières années.

L’Organisation mondiale de la santé a enregistré environ 7000 cas dans le monde l’an passé. En 1980, le chiffre était de 100 000 cas.

La diphtérie est une infection par bactérie qui se répand par contact rapproché ou dans l’air. Cette maladie est mortelle. Les symptômes incluent fièvre, gorge irritée et blocage des voies respiratoires.

Aucune des personnes contaminées en Indonésie n’avait été immunisée.

Cet accroissement des cas est attribué à plusieurs raisons, dont le fait que les gens sont désormais de plus en plus souvent réfractaires à la vaccination, mais aussi au manque d’accès aux services sanitaires, a expliqué le docteur.

Les autorités pressent pourtant la population a participé à ces programmes de vaccination.

« L’immunisation est la meilleure protection », rappellent régulièrement les campagnes.

Elles vont se dérouler dans la capitale et dans deux autres provinces qui ont enregistré les plus forts taux de nouveaux cas.

Puis, à partir de janvier, ces campagnes de vaccination vont se dérouler dans tout le pays.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE