Accueil Portraits

Régine, figure de proue du Bahiana

PARTAGER SUR

Deux ans après son ouverture, qui ne connaît pas encore le Bahiana ? Si vous êtes Français ou Belge, vous savez déjà que ce bar latino est le repaire des francophones, mais si vous êtes d’une autre nationalité, vous le connaissez probablement pour ses soirées salsa et son ambiance unique. Ce défi réussi d’ouvrir dans la Dyana Pura un établissement à l’âme latine date de juin 2004. Dans cette rue qui n’offrait pour l’essentiel que des bars au design glacial sonorisés par de la muzak technoïde, le pari était à la fois osé, mais gage de succès sur la durée. Créé par Régine Degryse et Philippe Nadou, sur une idée de ce dernier qui a déjà ouvert un bar du même nom en France, le Bahiana va fêter en grandes pompes ses deux ans d’existence le 5 juin. L’occasion pour Régine, présence irremplaçable du lieu et élément principal de son succès de revenir sur cette aventure. Arrivée fin 95 avec l’envie de changer de vie suite à une grave maladie, cette ch’timi qui a vécu de nombreuses années en Belgique a d’abord travaillé à Animale, mettant ainsi ses compétences acquises dans le domaine du vêtement à Bruxelles au service de cette entreprise de Bali. Puéricultrice de formation, Régine a peu travaillé dans ce secteur et se souvient en souriant qu’elle est arrivée à Bali avec l’envie de faire une maison d’hôtes. « L’idée du bar latino vient de Philippe », rappelle-t-elle au sujet de ce projet né fin 2001. L’acquisition du terrain se fait l’année suivante, malheureusement les premiers attentats islamistes vont causer un retard important. Et quand le Bahiana ouvre enfin ses portes avec ses chaudes couleurs et ses cours de salsa gratuits, les débuts sont pour le moins difficiles…

Après cinq mois de calme plat, Régine a l’idée des « P.R » [pour public relations – ndlr], ces hôtesses qui change de tenues sans arrêt et mettent de l’ambiance dans tout le bar. « Je ne me lasse jamais d’écouter les gens », dit-elle pour expliquer d’où viennent toutes ces idées d’animation qui font aussi la réputation du lieu. Les événements abondent et la clientèle croît rapidement. Ses « P.R » font la tournée des plages en jeep et distribuent des verres de rhum « pour faire la promo des événements». Régine organise des soirées « années 80 », des soirées « musique française », l’élection de Miss Bahiana, des soirées « body painting », des « bikini parties », des soirées brésiliennes, des soirées orchestre et dernière en date, une soirée « bachelor », avec premier verre gratuit pour… les garçons. La fête anniversaire promet donc d’être exceptionnelle avec l’ouverture du lounge au premier étage et la présence de nombreux artistes : la troupe Aquarela do Brasil, Made Alfa, Yuli Salsa, Rey et ses danseurs de feu, le spectacle de cabaret R & R, Welldo le peintre des corps etc. Le tout filmé par Zoom. Régine se dit sereine, elle est solidement aux commandes de ce navire des Caraïbes, à la tête d’un équipage de 28 personnes, et l’horizon est bien dégagé au large de la Dyana Pura.

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here