Paradiso, Balinale, Impressions of Indonesia, BlackBeach

PARTAGER SUR

<du 1er au 30 septembre> Rencontre de l’est et de l’ouest

Tina Bailey est une artiste américaine qui vit à Bali depuis plus de vingt-cinq ans. Titulaire d’un diplôme en beaux-arts du Collège d’art et de design de Savannah aux Etats Unis ainsi que d’un doctorat en art et formation spirituelle, elle a été préparée à devenir un aumônier interconfessionnel réputé. La vie en Asie et le sort des opprimés ont influencé son approche des arts et de la vie. Ayant exposé à l’étranger pendant des années dans de nombreux pays, Tina a incorporé les arts visuels et du spectacle comme réponse possible aux situations traumatisantes, telles que les attentats à la bombe de 2002 à Bali (avec la danse), le tsunami de 2004 en Asie et ses expériences avec des réfugiés d’Afrique de l’Ouest ainsi que la crise des réfugiés en Irak (avec les arts visuels). Depuis des années, Tina Bailey conseille des détenues de deux prisons de Bali avec des programmes de peinture, de dessin et de danse. Les peintures que Tina présente aujourd’hui, à Paradiso Ubud, montrent l’influence balinaise dans son expression artistique, tout en affirmant sa culture occidentale. En compagnie de son mari, elle a cofondé la communauté artistique de Narwastu.
Paradiso Ubud
Jl. Gootama Selatan, Ubud – Tel. 085 737 614 050

<du 24 au 29 septembre> Balinale : le festival du cinéma indonésien indépendant

“Bali International Film Festival” est le plus grand et le plus ancien événement international annuel du cinéma en Indonésie. Aussi appelé “Balinale”, le festival attire un public varié de cinéphiles grâce à sa sélection de films indépendants, locaux et internationaux. Il s’engage à soutenir les cinéastes indonésiens en les exonérant des frais de participation et ainsi leur donner la possibilité de montrer leurs réalisations à un public international. C’est également l’opportunité d’assister à des ateliers et de rencontrer des cinéastes du monde entier. Le Balinale a son propre concours décernant le prix du jury, celui du meilleur long métrage, du meilleur documentaire et enfin du meilleur court métrage.
Cinemaxx Sidewalk Jimbaran,
Jalan Uluwatu, Jimabaran, Badung

Un carnet de voyage pas comme les autres

Au fil de dix années de vadrouille à travers l’Indonésie, Pascal Hierholz étoffe et peint son carnet de voyage. Impressions of Indonesia est l’occasion de découvrir Jakarta, Java, Lombok, Bali ou encore Sumatra à travers des dessins à l’aquarelle et à l’encre de Chine. Entre paysages, rencontres et situations incongrues, ce kaléidoscope évoque des moments pris sur le vif d’une Indonésie souvent méconnue. Accompagnés d’anecdotes, ces illustrations dressent une ode à l’amour pour l’archipel. Un amour que Pascal Hierbolz, alias Paisi, perpétue à l’occasion de son exposition “matters” à l’Art Hôtel de Sanur. Celle-ci est ouverte au public jusqu’au 30 septembre.
Impressions of Indonesia désormais disponible chez Periplus
Prix : 190.000 rp

Films sauce Blanchett

<18 septembre> Blue Jasmine (2013)
Munie de ses luxueux bagages, la désargentée Jasmine débarque de New York à San Francisco, et se retrouve désemparée face à sa soeur Ginger qui lui est si étrangère. Son mari (un financier de haut vol) s’est pendu dans sa cellule après avoir été arrêté par le FBI pour fraudes massives et abus de confiance. Jasmine a alors dégringolé de son magnifique appartement de Park Avenue. Sans le sou, parlant seule à des inconnus ou dans le vide, elle n’a plus d’autre refuge que le domicile de sa soeur, dont le nouveau petit ami Chili lui paraît d’une repoussante vulgarité… Un film qui a valu à Cate Blanchett l’Oscar de la meilleure actrice en 2014.
A voir également les mercredis du mois de septembre : le 4 La route du paradis ; le 11 Elizabeth : L’âge d’or ; le 25 Carol

Le <19 septembre> Mauvaises herbes (2018)
Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui. Sa vie prend un tournant le jour où Victor ( un ami de cette dernière) lui propose d’être bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire. Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme. De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle. À noter le duo Deneuve/Dussolier qui fonctionne très bien, celui que forme Kheiron et Catherine Deneuve encore plus. Ultra positif sans être naïf, ce film mélange humour et émotion avec brio.
A voir également les jeudis du mois de septembre : le 5 Ce qui nous lie ; le 12 Le grand bain ; le 26 Le chant du loup
Jl. Hanoman 5, Ubud, tel: 0361 971353 ou 0361 4792056

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE