VOYAGER4 : « Une expédition musicale et conceptuelle »

PARTAGER SUR

Bassiste et contrebassiste, Paul Herry Pasmanian retrace le parcours de Voyager4. Ce groupe parisien -fondé en 2016 – et Lauréat du Concours international Léopold Bellan, connaît le succès rapidement, jusqu’à dépasser les frontières et être le seul groupe français du Ubud Village Jazz Festival 2019.

Quel est l’essence de votre groupe ?
Voyager4 c’est une mission, celle de créer une passerelle entre musique et sciences, pour faire résonner les mystères de notre univers et sa poésie. « Voyager » fait référence au programme Voyager, celui d’exploration spatiale de la NASA datant de la fin des années 70. Après les sondes Voyager 1 et 2, nous avons créé la sonde musicale Voyager4 (“4” pour Quartet). 

Comment est née cette collaboration avec le festival ? 
Nous avons eu la chance et l’opportunité de voir notre projet retenu pour une tournée indonésienne, organisée et produite par l’Institut Français et l’Alliance Française d’Indonésie. Cela s’est concrétisé en décembre 2018, et nous tenons notamment à remercier Pauline Ferté (Directrice adjointe de l’I.F à Surabaya) et Johanna Chollet (chargée de mission culturelle) qui ont rendu cette aventure possible.

Connaissez-vous Bali ?
Non pas encore. Ce sera une grande première pour nous ! Jusqu’à présent, nous avons seulement à l’esprit l’image d’une île indonésienne paradisiaque, attractive pour beaucoup. Dans le cadre de notre tournée organisée en partenariat avec l’institut Français d’Indonésie nous avons la chance de rester à Bali près de 2 semaines, ce qui devrait nous laisser le temps d’en découvrir d’avantage sur cette île.

Que représente pour vous le fait de participer au Ubud Village Jazz Festival ?
Nous somme très heureux et très excités de pouvoir jouer dans un lieu aussi exceptionnel qu’Ubud. De plus, partager notre musique au-delà de nos frontières représente quelque chose de très enthousiasmant. Les festivals sont d’ailleurs souvent le théâtre de rencontres et d’échanges. 

Qu’allez-vous proposer au festival ? 
Nous allons inviter le public à monter à bord de la mission Voyager4, pour une expédition musicale et conceptuelle. Nous effectuerons, ensemble, une passerelle entre musique et sciences pour faire résonner les mystères de notre univers.

Quelles différences entre le jazz français et celui qui se pratique à Bali ou en Indonésie ?
Nous avons pas mal entendu parlé, ces derniers temps en France, du jeune Joey Alexander, (originaire de Denpasar) dont la musique s’inscrit dans un jazz plutôt traditionnel. 
Cependant, nous nous doutons bien que ce style ne représente pas entièrement la richesse du jazz joué à Bali et en Indonésie. Nous sommes d’ailleurs impatients d’échanger avec les musiciens qui seront présents lors du festival. Concernant le jazz « français » il a selon nous beaucoup de racines communes avec celui des Etats-Unis, et continue à être fortement influencé par ce qui se joue encore aujourd’hui en Amérique du Nord. Néanmoins avec Voyager4, nous nous inspirons de multiples influences, du rock en passant par les musiques électroniques. L’Arménie et son folklore sont également très présentes.

Propos recueillis par Basil Burté

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE