Une famille à l’origine des attentats contre 3 églises à Surabaya !

    PARTAGER SUR

    Les attentats qui ont fait 14 morts et plus d’une quarantaine de blessées dans 3 églises de Surabaya en Indonésie ce dimanche, auraient été perpétrés par une seule et même famille.

    Une femme et deux enfants seraient à l’origine de l’attaque suicide qui s’est produite entre 7h30 et 8h30 hier.

    « J’ai vu une femme avec deux enfants en voile et veste noires. » a affirmé le gérant du parking d’une des églises visées.

    Les autorités indonésiennes ont confirmé que les auteurs sont les membres d’une même famille. La mère, le père et leurs quatre enfants : deux filles ainsi que deux garçons de respectivement 9, 12, 16 et 18 ans. La famille était liée au mouvement radical Jamaah Ansharut Daulah (JAD), qui soutient le groupe État islamique. L’EI a d’ailleurs revendiqué l’attentat.

    Le président Joko « Jokowi » Widodo s’est rendu sur place hier et a visité deux des églises attaquées. Il appelle la population à « rester calme et à préserver l’unité et la vigilance ».

    « Ce n’est que par des efforts conjoints de tous les éléments que le terrorisme pourra être éradiqué « , a-t-il rajouté avant de terminer sur des prières adressées aux victimes décédées, à leurs familles ainsi qu’aux blessés.

    Lire aussi :

    Arrestation de trois terroristes présumés à Java 

    ATTENTAT CONTRE UNE EGLISE A SAMARINDA : 1 DES 4 ENFANTS EST MORT 

    UN APPRENTI KAMIKAZE ECHOUE DANS UN ATTENTAT CONTRE UNE EGLISE

    L’ETAT ISLAMIQUE REVENDIQUE L’ATTENTAT DE JAKARTA

    ATTENTAT : LES KAMIKAZES LIES AUX MILITANTS DE POSO 

    JAKARTA : UN ATTENTAT FAIT TROIS MORTS A KAMPUNG MELAYU 

    ATTENTAT DEJOUE CONTRE LE PALAIS PRESIDENTIEL 

    SOURCEREUTERS
    PARTAGER SUR

    1 COMMENTAIRE

    1. « J’ai vu une femme avec deux enfants en voile et veste noires. » a affirmé le gérant du parking d’une des églises visées.
      Les autorités indonésiennes ont confirmé que les auteurs sont les membres d’une même famille. La mère, le père et leurs quatre enfants : deux filles ainsi que deux garçons de respectivement 9, 12, 16 et 18 ans. La famille était liée au mouvement radical Jamaah Ansharut Daulah (JAD), qui soutient le groupe État islamique. L’EI a d’ailleurs revendiqué l’attentat.

      Une famille, probablement sans histoire dans le quartier radical de son lieu de résidence.
      Pourtant; comment une famille, peut-elle entrainer des enfants dans la folie d’une propagante religieuse? Qui peut bien etre derrière cette propagante dans ce pays? L’ IMAM, les élus du Gouvernement, des régions, des kampoeng.
      J’ai toujours entendu dire : L’imam de notre mosquée possède une grande culture : il nous énonce toujours différentes citations pleines de sagesse. A méditer.

      Il serait peut-etre, encore temps que l’Etat de la Republique d’Indonesie éradique tous ces groupuscules radicaux qui sapent les fondements d’un État, de la société, de la religion.

      Prions toutes religions confondues pour une belle harmonie comme par le passé…

      Salam

    LAISSER UNE RÉPONSE