SURPRENANTE LIBÉRATION DU TERRORISTE ABU BAKAR BA’ASYIR

PARTAGER SUR

Le ministre des Affaires religieuses, Lukman Hakim Saifuddin, a demandé au peuple indonésien de pardonner à Abu Bakar Ba’asyir, un terroriste reconnu coupable des attentats de Bali de 2002.

Il a en outre appelé l’opinion publique à soutenir la décision du président Joko « Jokowi » Widodo de libérer le clerc, autrefois considéré comme l’idéologue djihadiste le plus influent en Asie du Sud-Est.

« Chaque religion nous apprend à pardonner même les pécheurs. L’état de Ba’asyir s’est affaibli à cause de la vieillesse et de la maladie, alors pardonnons-lui », a déclaré Lukman samedi, ajoutant que le condamné avait purgé les deux tiers de sa peine de prison.

L’âge de Ba’asyir, a dit le ministre, est la principale raison pour laquelle il a soutenu sa libération.

Avec l’accord de Jokowi, Ba’asyir devrait être libéré de la prison de Gunung Sindur à Bogor, dans l’ouest de Java, jeudi.

Cet ecclésiastique de 81 ans, connu comme le chef spirituel de l’organisation Jamaah Ansharut Tauhid (JAT), est en prison depuis huit ans. Il avait été condamné à 15 ans de prison par le tribunal du district de Jakarta Sud en 2011. Le tribunal l’a reconnu coupable d’avoir financé un camp d’entraînement militaire pour terroristes à Aceh.

Ba’asyir a également été condamné pour avoir participé aux attentats à la bombe de Bali en 2002, qui ont tué plus de 200 personnes. Toutefois, en 2006, la Cour suprême a accepté sa requête en révision et l’a acquitté de toutes les accusations portées contre lui.

Le Conseil indonésien des oulémas (MUI) a félicité le président Jokowi pour ses efforts visant à obtenir la libération sans condition du terroriste Abu Bakar Ba`asyir.

L’homme religieux retournerait dans sa ville natale de Surakarta, au centre de Java, après sa libération et vivrait avec son fils.

SOURCEANTARA
PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

  1. Le Conseil indonésien des oulémas (MUI) a félicité le président Jokowi pour ses efforts visant à obtenir la libération sans condition du terroriste Abu Bakar Ba`asyir.

    Nous pouvons que constater où cela mène, de diriger un pays sous l’influence d’une religion.

LAISSER UNE RÉPONSE