UN SOS GÉANT POUR SAUVER LES FORÊTS INDONÉSIENNES

PARTAGER SUR

Alors que le président indonésien Joko Widodo vient d’envoyer une lettre de protestation à l’Union Européenne contre la décision de restreindre les importations d’huile de palme en Europe, un artiste lituanien a sculpté un immense signe « SOS » dans une plantation de Sumatra.

Ernest Zacharevic vient en parallèle d’organiser le projet artistique « Save our Souls » qui fait partie d’une campagne sur l’impact des plantations de palmiers à huile sur les communautés tribales et les espèces animales en danger.

« Nous, les consommateurs, sommes si détachés de la source de nos produits de première nécessité que nous ne sommes plus en mesure d’évaluer les conséquences de nos choix quotidiens », a-t-il dit à Reuters.

Cet « SOS » géant de 500m de long fait de palmiers à huile sera ensuite abattu et replanté avec des espèces de la forêt d’origine.

Depuis 1990, la forêt tropicale indonésienne a perdu un quart de sa surface, selon les statistiques officielles.

En janvier dernier, le parlement européen a adopté un amendement qui va limiter l’utilisation de l’huile de palme, notamment pour le fioul, à partir de 2021.

En Indonésie, on estime que cette mesure est avant tout protectionniste, afin de protéger les industries européennes de production d’huile.

« Le gouvernement indonésien voit ces actions de l’UE comme un moyen de protéger l’huile de tournesol parce qu’ils connaissent bien la supériorité de l’huile de palme que nous produisons », a commenté Pramono Anung, secrétaire de cabinet du président.

De son côté, le Royaume-Uni, qui est en procédure de sortie de l’UE, est en train de faire du lobbying pour accroitre ses importations d’huile de palme, selon un document secret qui vient d’être révélé par The Guardian.

Selon ce document, la demande mondiale pour l’huile de palme est telle qu’elle pourrait être facilement doublée pour être totalement satisfaite.

« L’Indonésie exige un accès total aux marchés pour une huile de palme qui se conforme seulement avec des certifications faibles et inefficaces. Autoriser cette huile non-durable en Europe va accroitre la déforestation, les conflits parmi les communautés locales et les violations des Droits Humains. Cette huile de palme devrait être retirée des négociations », a pour sa part commenté le quotidien britannique.

D’après Reuters, Black Sea Grain et The Guardian.

Lire aussi :
HUILE DE PALME : COLERE DE L’INDONESIE ENVERS LE PARLEMENT EUROPEEN
L’INDONESIE TROQUE DE L’HUILE DE PALME CONTRE DES SUKHOI
Les sociétés de l’huile de palme annulent l’accord de déforestation
Violence et misére de l’huile de palme
Les orangs-outans victimes de l’huile de palme

SOURCEReuters
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE