Semarapura Festival, Ubud Food Festival, Black Beach, Dolit, Fatboy Slim, Théâtre

PARTAGER SUR

<DU 28 AVRIL AU 2 MAI>
Le festival culturel de Semarapura

A cheval sur la fin du mois d’avril et les premiers jours de mai, le festival Semarapura est la vitrine culturelle de la région de Klungkung. Pour la cinquième année consécutive, il sera l’occasion pour de jeunes artistes locaux de montrer leurs talents et faire découvrir la culture de la région. Le programme inclut notamment de nombreux défilés et parades de danseurs traditionnels, des performances culturelles telles que des spectacles de marionnettes et représentations théâtrales, des compétitions culinaires et des présentations du commerce et artisanat local. La région de Klungkung, anciennement le plus gros des 9 royaumes de Bali, est réputée pour sa culture dominante sur l’île des Dieux. Ses peintures, musiques et danses sont présentées comme les racines des arts balinais. Le festival, qui coïncide avec l’anniversaire du puputan Klungkung et celui de Semarapura, est un jour de festivités sans pareille pour la région.
Semarapura, Klungkung regency, Bali

<DU 26 AU 28 AVRIL>
Un festival culinaire à Ubud

Fin avril, l’Ubud Food Festival met le couvert pour une cinquième édition du plus célèbre des festivals culinaires indonésiens. Vitrine de la diversité gastronomique de l’archipel, l’événement réunit les meilleurs chefs de la région autour d’activités ludiques, éducatives et bien évidemment, gustatives. Les master classes et les cours de cuisines animés par le gratin étoilé du pays cohabitent avec les séances de dégustation, les concerts et les discussions thématiques, ainsi qu’un véritable pasar malam entre autres animé par des food trucks. L’édition de 2019, intitulée « Spice up the world » (épicer le monde) s’imagine comme une vitrine des traditions gastronomiques indonésiennes sur le monde. Comme le mentionne Janet DeNeefe, la fondatrice du festival, « si la gastronomie Indonésienne n’est pas très connue en comparaison à celle de ses voisins asiatiques, cela va changer ». Et pour se faire, Janet mise sur l’interculturalité de l’Indonésie : « notre nourriture, c’est notre histoire. Et après tout, la nourriture reste le meilleur moyen de connaître une culture ».
Prix allant de 150 000 à 850 000 roupies selon le nombre de jour et la nationalité.
Plus d’informations : http://www.ubudfoodfestival.com/buy-tickets/
Jalan Raya Sanggingan No. 88X Kedewatan Ubud Gianyar, Bali

<TOUS LES MERCREDI ET JEUDI DU MOIS>
Au Black Beach ce mois-ci, Jacques Audiard et nos relations avec les animaux
Le mercredi 3 avril sera projeté Duma, réalisation de Carroll Ballard dans lequel un enfant recueille une panthère à laquelle il se lie d’amitié contre tous les dangers et interdits. Dans Brothers of the wind (Gerardo Olivares et Otmar Penker) projeté le 10 mars, la rencontre d’un jeune homme en quête de liberté avec un aigle royal va changer la vie de l’un comme de l’autre. Le 17 mars, Tracks (John Curran) revient sur la traversée de l’Australie par Robyn Davidson, une jeune femme accompagnée seulement de 4 chameaux et de son chien. Enfin c’est avec l’épopée du Red Dog (Kriv Stenders) que s’achèvera cette filmographie sur les relations animales dans un film émouvant sur l’histoire qui secoua l’Australie des années 70. Les jeudis du mois, consacré à Jacques Audiard commenceront le 4 avril avec Sur mes lèvres, drame romantique dans lequel un ancien prisonnier et une femme sourde apprennent à se connaître. Le 11, De battre mon cœur s’est arrêté, césar du meilleur film en 2005 questionne les trajectoires de l’existence en filmant un escroc, magnat de l’immobilier et reconverti en virtuose du piano. Le 18 avril, Un Prophète porte à l’écran la violence du monde carcéral, qu’elle soit physique… ou mentale. La rétrospective consacrée à Jacques Audiard se terminera le 25 avec la diffusion de De rouille et d’os, drame sublime qui plonge au cœur des relations humaines, du handicap et de l’amour.
Black Beach, Jalan Hanoman, Ubud

<DU PREMIER AU 30 AVRIL>
Le retour de Dolit à Paradiso, Ubud

Il n’est pas de semaine que des visiteurs ne demandent à revoir les peintures de Dolit qui avait déjà exposé ses oeuvres à Paradiso en février 2018. Ce centre culturel à Ubud a donc invité Dolit à présenter ses dernières peintures dans sa galerie d’art pendant tout le mois d’avril. L’art de Dolit, c’est sa façon de voir son île, ses habitants, paysans, éleveurs mais aussi danseurs et danseuses traditionnels tels qu’ils étaient et tels qu’ils sont encore lorsque l’on quitte les rues commerciales des agglomérations balinaises. Les peintures miniatures de Dolit sont un voyage dans une île qu’on aurait pu croire disparue mais qui est toujours présente pour le promeneur curieux. Dolit est le dernier maître de l’art de cette peinture miniature de Bali. Au début des années 90, il a ressuscité, dans son village de Keliki, près de Tegallalang, cette expression d’art moribonde en ouvrant une école pour les enfants de 8 à 9 ans de Keliki et des environs. La plupart des peintres de miniatures de Bali ont appris de Dolit qui demeure le maître incontesté de cet art à Bali.
Paradiso Ubud, Jl. Goutama Selatan, Ubud – Tél. 085 737 614 050

<DU 3 AU 6 AVRIL A 19H>
Théâtre à Seminyak

Jean-René Gossart est de retour sur les planches et à la mise en scène à Bali pour une série de 6 pièces dont nous vous parlerons au fur et à mesure de leur programmation. Fable poétique et absurde, mi-Beckett, mi-Ionesco, « Un café s’il vous plait » met en scène un architecte de renom. Il est entré dans ce bistrot il y a deux ans. Qu’est-ce qu’il est venu y faire ? Rien. C’est ce qu’il répond à la question de cet autre client, ancien greffier du tribunal de Dunkerque, arrivé dans ce bistrot trois jours plus tôt. Que font-ils ? Qu’attendent-ils ? Encore une fois : rien. Ils écoutent le temps qui passe. Pour commander à boire, un café toutes les 5 heures pour le premier, une bière toutes les 6 heures pour le second, ils doivent attendre que le serveur passe dans leur champ de vision, parce que, sinon, ils sont transparents. Et petit à petit, le bistrot va se démonter autour d’eux, le personnel et les clients vont disparaitre, on les a oubliés.
Un Café s’il vous plaît, avec Ethel Chenille, Patrik Richard et Jean-René Gossart. Mise en scène : Jean-René Gossart.
Réservations par WA 081 997 83 000 places à retirer au Café Moka Seminyak. Prix 220 000rp. Balquisse Living.

<LE 14 AVRIL DE 14H A MINUIT>
Fatboy Slim en concert à Ulu cliffhouse
Le 14 avril le « cliff club » d’Uluwatu accueillera le célèbre DJ, Norman Cook. Plus connu sous son nom de scène FatBoy Slim, le britannique est surtout connu pour avoir été l’un des premiers à populariser le genre big beat dans les années 90. Celui que l’on surnomme le « parrain de la Dance Music » est notamment le père de «Right Here, Right Now», écouté plus de 35 millions de fois sur Youtube, de « Praise you » ou encore « The Rockafeller Skank ». Récompensé 10 fois aux MTV video Music Awards et 2 fois par les Brit Awards, Fatboy Slim est également entré dans le Guiness des records comme artiste détenant le plus de hits au top 40 sous différents noms.
Ulu Cliffhouse, Jl.Labuhan Sait No.315, Uluwatu, Bali, Indonesia.
Plus d’informations sur la programmation des premières parties et sur la tarification : https://www.baliclubbing.net/event/2019/03/11/massive-international-guest/

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE