Seatrek: croisières-aventures dans l’est indonésien

PARTAGER SUR

Le plus grand archipel du monde compte de grands marins qui ont écumé l’océan Indien depuis plus d’un millénaire mais ça fait finalement très peu de temps que l’Indonésie s’est ouverte à la croisière. Dirk Bergsma fait partie des pionniers. En arrivant il y a 25 ans avec son sac à dos, il a découvert l’Indonésie sur un phinisi, ces beaux bateaux en bois traditionnels qui sillonnent encore l’archipel pour y transporter des marchandises. A l’issue de ce voyage très rustique, il a eu l’idée de lancer la société Seatrek pour proposer des croisières sur des bateaux traditionnels aménagés pour le tourisme. Pendant les premières années, il a armé un phinisi pour faire découvrir Komodo et quelques îles désertes de l’Est indonésien.
Il y un peu plus de 10 ans, il a fait construire sur mesure la Katharina, un phinisi spécialement aménagé pour la croisière. Le programme s’est alors élargi à d’autres îles telles que Banda au sud des Moluques, Alor, Tanimbar puis Irian Jaya (aujourd’hui Papua). Le bateau a d’ailleurs hébergé le tournage de l’émission Ushaïa et son animateur Nicolas Hulot en pays Asmat. Sylvain Croisé, l’actuel directeur de cette société, nous précise les raisons de cet engouement pour la croisière en Indonésie : « Il n’y a pas d’autre pays au monde qui propose une rencontre pareille avec une variété de peuples tribaux, une flore et une faune aussi exceptionnelles. Les Caraïbes méritent bien leur réputation de paradis de la voile en raison des alizées mais ils n’arrivent pas à la cheville de l’Indonésie en matière de découverte et d’aventure. » Un des capitaines, Frédéric Garziglia, originaire de Nice, renchérit sur l’approche très douce privilégiée par Seatrek : « Nous faisons attention à préserver les lieux et les populations. Si nous nous rendons compte que ça perturbe trop un village, nous changeons de destination. » Sylvain renchérit sur la crainte du développement du tourisme de masse : « Nous craignons l’arrivée des paquebots de croisière, ça en sera fini de nos tribus et de nos relations privilégiées avec nos petits groupes d’une dizaine de personnes… »

Le succès aidant, la flotte s’est agrandie et compte à présent deux autres voiliers traditionnels, deux belles unités de presque trente mètres. Enfin, dernier arrivé, le Merry Makin’, un motor yacht pour répondre à la demande croissante de petites virées de quelques heures sur l’eau le temps d’une cocktail-party pour le coucher du soleil ou d’un brunch en amoureux.

Katharina, phinisi 33m, 7 cabines, 17 personnes Mars à septembre : Bali-Komodo-Bali Octobre à février : Moluques, Banda, Papua, Raja Ampat

Ombak Putih, phinisi 39m, 12 cabines, 24 personnes. Croisières 5 à 7 jours. Komodo, Moluques, pays Asmat

Atasita, phinisi 38 m, 5 cabines. Charter plongée sous-marine, compresseur nitrox. Croisières à la demande.

Merry Makin’, motor yacht 23m, 3 cabines, 2 x 1000 cv 6 passagers en nuitées, 20 en journée. Sortie 1⁄2 journée (sunset cocktail-party, brunch, high tea…), journée et week-end (Lembongan, Penida, Lombok). Croisière sur demande.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE