SAUVETAGE D’UNE FEMELLE ORANG-OUTANG TRUFFEE DE PLOMBS

PARTAGER SUR

«  Hope », l’espoir, c’est le nom donné par les vétérinaires du programme de préservation des orangs-outans de Sumatra, en Indonésie (Sumatran Orangutan Conservation Program), à une femelle orang-outan âgée de 30 ans, après l’avoir sauvée dimanche 17 mars.

Elle a été retrouvée blessée, la semaine dernière, sous un arbre dans la province d’Aceh, au nord de Sumatra.

Une radiographie a montré que son corps contenait au moins 74 projectiles tirés par des armes à air comprimé, dont quatre dans l’œil gauche et deux dans l’œil droit, a déclaré le vétérinaire Yenny Saraswati, qui travaille avec le programme de conservation des orangs-outans. 

Elle souffrait également de plusieurs blessures causées par des objets tranchants et elle avait une clavicule cassée. Son bébé âgé d’un mois, atteint de malnutrition grave, n’a pas pu être sauvé.

Les forêts tropicales indonésiennes, qui contiennent leur habitat, sont rasées pour être remplacées par des plantations de palmiers à huile. L’huile de palme est ensuite utilisée par des multinationales pour fabriquer les produits que nous consommons au quotidien : gâteaux et confiseries, friandises, glaces, brioches, pates à tartes, plats préparés, plats surgelés, laits infantiles, fromages, etc.

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), il ne reste que 14 500 orangs-outans de Sumatra, 104 700 orangs-outans de Bornéo et 800 orangs-outans de Tanapuli, estime le WWF.

L’espèce est inscrite sur la liste des espèces en danger critique d’extinction de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Au cours des dix dernières années, Sumatran Orangutan Conservation Program a soigné plus de quinze primates blessés, retirant près de 500 projectiles d’armes à air comprimé. En 2018, un orang-outan de la partie indonésienne de Bornéo a été tué après avoir reçu près de 130 projectiles à air comprimé.

SOURCELE MONDE
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE