Retour en France pour Michaël Blanc, le plus célèbre détenu français d’Indonésie!

PARTAGER SUR

Michaël Blanc avait été arrêté en 1999 à l’aéroport de Bali avec 3,8 kg de haschisch dans ses bagages. Il sera condamné l’année suivante, à la réclusion criminelle à perpétuité, échappant de justesse à la peine de mort. Il avait fait l’objet d’un soutien de certaines personnalités en France telles que Thierry Ardisson qui était allé jusqu’à organiser un Michaelthon, un traitement médiatique outrancier qui a nui à la sérénité du règlement de cette affaire.

En 2009, ce cuisinier originaire de Haute-Savoie bénéficie d’une grâce présidentielle partielle, sa peine est réduite à vingt ans d’emprisonnement.

En 2014 il obtient la libération conditionnelle à Jakarta, il a la formelle interdiction de quitter le pays avant la fin de sa peine.

A partir du 21 juillet 2018, le plus célèbre détenu d’Indonésie aujourd’hui âgé de de 45 ans pourra prendre l’avion et enfin quitter l’Indonésie.

« Mon fils est heureux. Et surtout très impatient de partir. L’ultime compte à rebours a commencé », explique la mère de l’ancien détenu, Hélène Le Touzey, mais elle ne précisera pas la date exacte, pour éviter le harcèlement de la presse.

Plusieurs ressortissants français sont toujours détenus en Indonésie pour trafic de drogue. Parmi eux, le soudeur Serge Atlaoui s’est vu infliger la peine de mort en 2007 et il attend dans les couloirs de la mort dans la prison de Nusakambangan au large de Java la révision de son jugement.

L’Indonésie est réputée pour avoir l’une des législations antidrogues parmi les plus sévères au monde.

Lire aussi : 

Drogue à Bali

PEINE DE MORT, ENFIN DES SIGNES D’ASSOUPLISSEMENT ? 

Le président Jokowi à la peine… de mort 

INSTITUTIONS ET TRAFIC DE DROGUES : PEU D’ESPOIR D’UNE REFORME DE FOND

LA FRANCE REPLACE L’INDONESIE SUR LA CARTE

LE VICE-PRESIDENT DU PARLEMENT DE BALI EN CAVALE POUR TRAFIC DE DROGUE 

DROGUE : DEUX JOURNALISTES ETRANGERS ARRETES, POLICIER ET MILITAIRE IMPLIQUES

 

SOURCELE MONDE
PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE