LA POLICE ARRÊTE 4 MEMBRES DE LA MUSLIM CYBER ARMY

PARTAGER SUR

Après Saracen l’an passé, une autre organisation avec les mêmes activités de diffusion d’intox en ligne vient d’être démantelée par le département cybernétique de la police indonésienne.

4 personnes ont été arrêtées sous le motif d’avoir répandu des fausses nouvelles sur les réseaux sociaux.

« Sur la base de l’enquête, ce groupe a souvent répandu des thèmes provocateurs sur les réseaux sociaux », a expliqué Fadil Imran, responsable de cette unité de la police, à BeritaSatu.com.

Le groupe était connu sous l’appellation « The Family MCA [Muslim Cyber Army]. »

Parmi les intox diffusées par la Muslim Cyber Army, ii y avait la résurgence du parti communiste indonésien (PKI), l’enlèvement d’oulémas et des propos diffamatoires à l’encontre du président Jokowi.

Les suspects, ML, RSD, RS et Yus, ont été arrêtés dans différents endroits du pays : Tanjung Priok dans le nord de Jakarta, Pangkal Pinang à Bangka Belitung, Jembrana à Bali et Sumedang à Java-Ouest.

Parmi ses autres activités, la Muslim Cyber Army contaminait les ordinateurs d’individus ou de groupes.

« Ils ont intentionnellement envoyé ces virus à des individus ou des groupes auxquels ils sont opposés afin de causer des dommages à leurs matériels électroniques », a expliqué Fadil Imran.

Les quatre suspects sont accusés d’avoir incité à la haine sur la base de considérations ethniques, religieuses, raciales et sociétales, en vertu de la loi de 2016 sur ces questions.

Suhardi Alius, responsable de l’Agence nationale du contre-terrorisme (BNPT), a rappelé que les citoyens devaient être conscients de la diffusion de ces intox et discours de haine.

« Il est important de trier et sélectionner l’information », a-t-il commenté.

Il a souhaité rappeler au public qu’il ne fallait pas partager les infos sans réfléchir ni se laisser facilement provoquer, dans le but de sauvegarder la sérénité avant les élections régionales de cette année.

Lire aussi :
SARACEN : LES PROS DE LA HAINE ET DU RACISME EN LIGNE
L’AVOCAT D’HABIB RIZIEQ (FPI) DERRIERE SARACEN
UN ADOLESCENT EMPRISONNÉ POUR INSULTE AU PRÉSIDENT

SOURCEJakarta Globe
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE