NUSA LEMBONGAN, MON PETIT PARADIS A UNE PORTEE DE FLECHE DE BALI

PARTAGER SUR

Si vous êtes un peu fatigué du rythme trépidant et de la circulation à Bali, pourquoi ne pas allez passer un week-end à nusa Lembongan, cette petite ile située à peine à 30mn de bateau en partant de Sanur.
Je le fais régulièrement et depuis quelques années on pourrait presque dire que je suis devenu accro à mes petites escapades. Mais pourquoi cela ?
On y trouve pleins de petites criques cachées, de charmantes maisons d’hôtes, des boutiques et des cafés à la déco « îles du bout du monde aux couleurs entre ciel et mer », et bien sûr de magnifiques couchers de soleil. Il n’y a pas de boîtes de nuit palpitantes, pas de fêtes sur les plages sauvages, pas de marchés pièges à touristes et pas de colporteurs sur la plage. En fait, certains pourraient presque trouver nusa Lembongan ennuyeuse. Moi, j’en suis tombée totalement amoureuse.
C’est l’escapade parfaite pour ceux en recherchent de tranquillité (encore que depuis quelque temps, victime de son succès, elle a vu sa fréquentation monter en flèche, ce qui risque de changer la donne).

Se rendre à nusa Lembongan
S’y rendre est plutôt facile. Prenez un taxi pour la jalan Hang Tua à Sanur et réservez un billet de bateau. Il n’y a pas de ponton. Pour monter à bord il vous faudra marcher dans l’eau et selon les marées, cela peut s’avérer folklorique avec de l’eau jusqu’aux cuisses. Selon le billet que vous prendrez, il peut inclure le ramassage à votre hébergement à Bali. Il existe plusieurs options pour le choix du bateau :
Un bateau public et lent: il quitte Sanur vers 8 heures du matin (bien que les bateaux publics en Indonésie tendent à partir quand ils sont pleins) et coûte de 60 000 à 100 000rp. Le trajet prend de 60 à 90 minutes environ et constitue l’option la moins confortable.
Les fast boats: il y a différentes compagnies avec des prix qui peuvent varier du simple au double pour un service quasi identique. Mon conseil, prendre un billet avec Optasal Organization. Leur prix sont affichés devant leur bureau et cette compagnie fait office de Public Fast Boat. Compter 400 000rp pour un aller-retour.
Une fois sur l’île, il est facile de se déplacer en scooter ou en vélo (attention tout de même, certaines montées sont parfois très abruptes). Si vous êtes en scooter, vous pourrez facilement parcourir l’ensemble de l’île en une seule journée et vous arrêter où vous le souhaiterez. La plupart des routes sont bonnes, mais le trafic dans les zones principales peut être très agité.

Nusa Lembongan compte 2 villages principaux :
Jungut Batu : situé dans le nord, c’est l’endroit où se trouvent la plupart des hôtels. Certains sont situés sur le front de mer, d’autres sont perchés sur les falaises de calcaire avec une vue imprenable sur l’océan et Bali. Ce village dispose également de nombreuses locations chez l’habitant et de bungalows de plage destinés aux voyageurs soucieux de leur budget, à savoir les routards et les surfeurs.
Lembongan : c’est le centre administratif de l’île, situé au sud et beaucoup plus grand que Jungut Batu, c’est là que vivent la plupart des habitants de l’île.

Que faire à Lembongan…
Eh bien justement, pourquoi pas ne rien faire du tout ! Profitez du moment présent, de l’air salin, des plages… A ce sujet, restez sur vos gardes. En raison des forts courants marins, certaines plages ne sont pas forcément propices à la baignade. Il y a malheureusement régulièrement des noyades dues à des comportements bien trop insouciants.

Jungut Batu Beach – plage de sable blanc qui s’étire tout le long de la promenade du front de mer, incroyable eau bleue, constellée des bateaux et de lits d’algues immergés.

Mushroom Beach – du nom des coraux en forme de champignon peuplant ses eaux, plage de sable blanc, une eau calme et claire. Très populaire auprès des excursionnistes (touristes qui viennent uniquement pour la journée en bateau depuis Bali) entre 10h et 15h.

Dream Beach – plage magnifique bordée par une falaise rocheuse, mais qui reste dangereuse pour la baignade avec de forts courants.

Sunset Beach – situé au nord de Dream Beach à Sunset Bay, un croissant de sable blanc avec des vagues déferlantes. Attention également aux forts courants de déchirure !

Tamarind Beach – petite plage isolée avec des zones ombragées et un point de vue magnifique pour le coucher du soleil.

Devil’s Tear, la larme du diable – la larme du diable est une vague qui vient se fracasser contre des falaises rocheuses. Un endroit de nature à l’état brut, particulièrement impressionnant par forte houle et à marée haute. À midi et au coucher du soleil, vous partagerez cet endroit avec une foule non négligeable. Le site connait une popularité galopante notamment grâce à sa physionomie instagrammable. Soyez prudent sur les bords, les vagues montent rapidement. De l’autre côté de Devil’s Tear, c’est vraiment les bassins rocheux qui m’impressionnent, reflétant le soleil qui se couche dans le ciel. Les vagues peuvent monter rapidement de ce côté-ci, mais la beauté de la marée basse découvrant ces piscines dans les rochers reste époustouflante.
Sachez également que la route menant à Dream Beach et à Devil’s Tear n’est pas géniale. Ce n’est pas impraticable, mais si c’est votre première journée en scooter, allez-y doucement.

Pour le Surf
Trois spots sont situés au large de Jungut Batu: Playground (terrains de jeux) abordable pour les débutants, et Laceration et Shipwreck (lacération et naufrage) qui comme leurs noms l’indiquent sont plutôt réservés aux surfeurs avancés ou aux professionnels. Tous sont accessibles en pagayant depuis la plage ou par un court trajet en bateau. Les spots sont généralement bondés de surfeurs le matin ou pendant la marée haute, c’est-à-dire quand les vagues sont les plus grosses !

Plongée sous-marine
L’île possède plusieurs excellents sites de plongée. Le plus populaire est Crystal Bay au large de la côte ouest de l’île voisine de nusa Penida. On peut y observer dans ses eaux profondes des raies manta, divers types de requins de récif ainsi que les célèbres mola mola. Des centres de plongée professionnelles sont présent sur l’île, proposant des formations PADI Open Water et une grande variété de formules de plongée.

Palme masque tuba…
La plongée palme masque tuba, également appelée snorkeling est meilleure du côté de Mushroom Beach et de Dream Beach. L’excursion en mer (y compris la promenade en bateau) peut souvent être organisée par votre hôtel. Au nord de l’île, Mangrove Point est un site de snorkeling plutôt facile dans une eau cristalline offrant beaucoup de coraux colorés et de poissons de récif. Il peut y avoir beaucoup de monde à tout au long de la journée car de nombreux bateaux y amènent leurs clients, notamment des groupes de touristes chinois en visite à Lembogan uniquement pour la journée.

La mangroveElle occupe une grande partie du nord de l’ile. Il y a encore peu de temps on y trouvait pléthore de fermes d’algues mais les habitants ont vite compris qu’il était plus rentable pour eux de promener les touristes en bateau plutôt que de continuer à récolter les algues.

Où se loger / manger ?
Lembongan regorge de petits homestay la plupart du temps constitué de 5 ou 6 bungalows et d’une piscine.
Vous n’aurez que l’embarras du choix. Komodo Garden reste cependant un de mes favoris avec ses jolis petits bungalows blancs à proximité de Sunset beach.
Pour une petite île, vous serez surpris de trouver une si grande variété de lieux de restauration avec une offre allant des warung (petits restaurants familiaux) très abordables à des tables qui font preuve d’une vraie recherche gastronomique. Pour ces dernières, essayez Muntigs. Cuisine balinaise ou internationale dans un cadre aussi charmant que romantique. Pour un repas plus décontracté et économique, essayez Lembongan Reef et ses merveilleuses spécialités indonésiennes et un happy hour sur une immense plate-forme au-dessus de l’océan ou encore Bunga Bungalo pour son délicieux poulet balinais à l’ananas et sa salade de fleurs de bananier. Enfin, mention spéciale pour le Thai Pantry pour ses fabuleux curries mais surtout son Coco Mojito servi directement dans la noix de coco… un pur moment de bonheur, particulièrement au coucher du soleil ! A noter, de nombreux restaurants proposent un service de navette gratuit.

Vous l’aurez compris, nusa Lembongan est devenue depuis peu une destination facile et à la mode pour une escapade hors de Bali… Certains diront même trop populaire. Entre ceux qui ne cherchent qu’à agrémenter leur compte Instagram et les allers-retours de bateaux remplis de Chinois pour des excursions à la journée qui ne rapportent absolument rien à l’économie locale, elle n’est déjà plus vraiment cette petite île du bout du monde. Et les regards de se tourner déjà vers la prochaine destination qui risque bien d’être nusa Ceningan. Petite soeur située entre nusa Lembongan et nusa Penida, elle est accessible depuis Lembongan par un pont que seuls les piétons ou les scooters peuvent emprunter. Un pont jaune emblématique qui a connu un événement tragique il y a deux ans en s’écroulant au passage du cortège d’une cérémonie. Aujourd’hui reconstruit, on le traverse avec une pensée émue pour les 8 victimes de la catastrophe et les nombreux blessés.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE