MON BALI par Arnaud Guillemot

PARTAGER SUR

Pourquoi Bali ?
C’est en 2010, alors que j’étais étudiant, que j’ai eu l’opportunité de venir ici passer quelques mois. Je ne vous cache pas que pour moi qui ai grandi sur les côtes bretonnes, Bali sonnait comme un paradis lointain pour surfeurs. C’est en repartant que j’ai vraiment senti que ça ne s’arrêterait pas là. Puis je suis revenu en 2013 prendre des vacances, alors que j’étais à ce moment-là en Australie. L’engouement et la volonté ont fait que j’y ai élu domicile et ne suis jamais reparti. Il y a comme une attirance, une sorte d’énergie que je ne m’explique pas qui m’a attiré ici.

Tu fais quoi ici ?
Je suis marketing manager pour Warisan, une entreprise qui fait des meubles en bois haut de gamme. Cela fait bientôt 30 ans que de magnifiques boutique hôtels et autres petits paradis dans le monde entier font appel à nos services pour ce savoir-faire et ce gage de qualité qui nous sont propres.

Et quand tu ne travailles pas ?
Dès que mon emploi du temps me le permet, je fais en sorte de partir à la découverte de quelque chose. Étant de nature un peu touche à tout, j’adore varier les plaisirs et les sensations que ce soit un surftrip, une sortie en dirtbike, entrainement de free diving, partir plonger, des treks… J’adore l’aventure, et les alentours regorgent de choses à faire !

Il y a des endroits que tu as particulièrement aimés pour pratiquer ces activités ?
Je recommande vivement Apneista, le club de free diving à Amed ! Ca a été une sacrée découverte, tant sur le plan physique que mental, mais aussi de découvrir à quel point le corps humain est bien fait. Sans oublier de mentionner que l’équipe est super pro, passionnée et que la nourriture est vraiment excellente. Pour la plongée en bouteille j’aime beaucoup Manta Point à Nusa Penida pour les magnifiques raies. Tulamben pour l’épave de l’USS Liberty. Je pense aussi au Komodo pour les requins et les tortues. En fait chaque endroit a quelque chose de bien particulier que j’ai apprécié. Niveau trek, j’aime bien les cascades et les volcans, mais tout près d’ici il y a le Beji Guwang Hidden Canyon à Sukawati qui est encore peu connu et vraiment sympa. Pour une sortie en mountain bike, il y a Infinity Adventure que j’ai essayé il y a peu,  ravi du service et du ride que l’on a fait, un super moyen de découvrir les recoins de Bali. Tout comme Balidirtbike qui sont top pour une sortie en moto. Pour un entrainement de muay thai allez à Dee Muay Thai Bali ou Bali MMA. Sinon pour le surf j’apprécie toujours autant le bukit ou encore les spots de Canggu mais je me focus de plus en plus sur des endroits moins connus à Bali ou ailleurs mais en revanche, là, je vous laisse chercher.

Tu as de bonnes adresses pour manger ? 
Pour le petit-déjeuner, j’aime bien Canteen Café, Joshua District, Mr Spoon ou encore Café Bali qui reste mon préféré. Le midi plutôt KOI, Olala, Warung Dua ou encore Motion Cafe. Pour dîner,  j’aime bien Milu et Cinta Cafe mais aussi Bro. Après il y a les Tahitiens que j’apprécie comme Mai Tai et Moana. Pour les pasta, c’est Bottega by Zibiru et quant aux pizzas je recommande la Fabbrica sans hésitation !

Tu fais un peu de shopping à Bali ?
Ca peut m’arriver, oui, il y a quelques shops que j’apprécie à Seminyak comme Drifter, From., By the sea mais ça reste assez rébarbatif. Bali est loin d’être une capitale de la mode à mon goût. En revanche, on peut faire ses propres vêtements assez facilement et ça, c’est plaisant. Il y a plein d’ateliers qui sont corrects, même s’il faut parfois si reprendre à deux fois pour avoir le résultat escompté, on peut arriver à faire de super pièces.

Où est-ce que tu aimes bien t’évader ? 
J’ai beaucoup aimé Sanak Retreat à Munduk, l’endroit est magnifique, la cuisine est super raffinée, et l’équipe est très sympa. J’ai trouvé l’expérience d’un haut standing au naturel. C’est en pleine campagne, tu peux te déconnecter tranquillement avec vue sur rizières… Il y a aussi Menjangan Dynasty (Pejarakan, Gerokgak, Kabupaten de Buleleng) qui m’a agréablement marqué, ils proposent du « glamping », des tentes très bien aménagées et une petite plage paradisiaque, c’est vraiment sympa et ça change de ce qu’on peut voir à Bali. Mais sinon j’apprécie toujours le bukit, dormir dans les cabanons sur la plage de Balangan ou Bingin et se mettre à l’eau aux aurores, ça n’a pas de prix.

Donc, pour toi, Bali rime avec paradis ? 
Je dirais que Bali a beaucoup de choses à offrir, dans la mesure où tu la respectes, c’est un fait irréfutable. Des endroits paradisiaques selon les perceptions de chacun et une vie à plusieurs vitesses selon tes souhaits. Mais il serait trop simpliste de s’arrêter à cette description. Comme partout il y a des imperfections, de fortes disparités et une marge de progressions encore conséquente sur pas mal de sujets, que ce soit structurel, social mais aussi environnemental. Le tout se passe dans un climat de respect et de tolérance où une sorte de main invisible, que je pourrais nommer plus communément karma, fait que Bali et sa population sont un bazar organisé aux aspects mystiques mais il faut savoir s’accrocher, ce n’est pas toujours de tout repos, loin de là! Et bien que trop abîmée et malmenée par l’homme à certains endroits, je considère qu’il y fait bon vivre dans son ensemble. Donc paradis, je ne sais pas mais c’est clairement un super terrain de jeu pour bien des sujets, à condition que l’on respecte ce bout de terre.

Propos recueillis par Céline Louaintier

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE