LA MINISTRE DE LA PÊCHE SOMMÉE D’ARRÊTER DE COULER LES BATEAUX ETRANGERS

PARTAGER SUR

Des personnalités du monde des affaires et des officiels du gouvernement indonésien ont demandé hier à la ministre de la Pêche d’arrêter d’envoyer par le fond les navires étrangers pris en train de pêcher illégalement dans les eaux indonésiennes.

Selon eux, cette pratique a commencé à avoir des conséquences négatives sur les relations diplomatiques avec les pays concernés ainsi que sur l’industrie de la pêche en général.

La populaire ministre de la Pêche Susi Pudjiastuti n’a pas hésité à dynamiter des centaines de navires pris dans les eaux territoriales depuis 2014 dans une campagne nationaliste largement promue en Indonésie et évidemment très prisée par les pêcheurs indonésiens et la population dans son ensemble.

Les navires concernés par cette frénésie de sabordage sont pour l’essentiel chinois, thaïlandais et vietnamiens.

Mais le vice-président Jusuf Kalla lui-même est monté au créneau, affirmant que cette politique pouvait affecter les relations avec les autres pays.

« Selon le point de vue du gouvernement, cela suffit » a-t-il dit au journal Kompas.

En 2015, la Chine avait exprimé sa préoccupation lorsqu’un navire battant pavillon chinois avait été envoyé par le fond en grand spectacle devant les caméras indonésiennes, parmi 41 autres.

La chambre de commerce indonésienne s’est aussi plainte mardi de cette approche et du manque d’intérêt pour d’autres politiques constructives, le tout résultant dans des dommages occasionnée à l’industrie de la pêche, notamment avec des exportations en déclin.

« Nous demandons au gouvernement de porter son attention aux aspects de la production… et à augmenter l’investissement dans ce secteur », a dit Yugi Prayanto, un membre de l’institution.

Susi Pudjiastuti a affiché une popularité sans égale depuis qu’elle est devenue ministre en 2014 et qu’elle a commencé à couler les navires étrangers dans une action nationaliste et populiste qui ne pouvait que plaire à ses concitoyens.

Son histoire personnelle d’ascension sociale, enrichie d’une présence récurrente sur les réseaux sociaux où elle se met en scène d’une façon originale et sans manières lui ont valu une grande popularité et de nombreux « followers ».

Malheureusement, l’effet dissuasif de sa politique agressive est au final loin d’être prouvé puisque le nombre de bateaux illégaux dans les eaux indonésiennes n’a pas diminué.

Des voix haut placées au gouvernement et dans le monde des affaires ont donc suggéré qu’il était temps de mettre fin à cette mascarade et de passer à des décisions ministérielles constructives.

Le vice-président Jusuf Kalla a fait preuve de pragmatisme une nouvelle fois en suggérant que les navires saisis soient plutôt revendus aux enchères…

D’après Reuters.

Lire aussi :
81 NAVIRES DE PECHE ILLEGAUX ENVOYES PAR LE FOND
92 NAVIRES DE PECHE ETRANGERS ATTENDENT D’ETRE COULES
POUR L’INDONESIE, LA PECHE ILLEGALE EST UN CRIME TRANSNATIONAL

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE