MENACE DU FPI CONTRE LES COSTUMES DE NOEL

PARTAGER SUR

Le Front des défenseurs de l’islam (FPI) a menacé cette semaine de conduire des « expéditions punitives » contre les entreprises qui obligeraient leurs employés à porter des attributs de Noël.

Pour cette organisation musulmane, forcer des fidèles à porter des vêtements en rapport avec cette fête chrétienne constitue une violation des Droits humains.

La police nationale a toutefois aussitôt répondu à cette menace en appelant jeudi à la tolérance et au respect des célébrations religieuses des autres fois de l’Archipel.

« Il ne peut pas y avoir de raid… les citoyens doivent respecter les autres religions qui conduisent leurs célébrations », a dit le responsable de la police nationale Tito Karnavian.

De son côté, le FPI a expliqué qu’il souhaitait faire respecter une fatwa, ou décret, du Conseil du clergé islamique d’Indonésie qui interdit depuis 2016 que les chefs d’entreprises forcent leurs employés à porter des vêtements en rapport avec la célébration de Noël.

« Nous allons faire des raids sur ces entreprises en prévision afin d’éviter que certains s’entêtent et nous serons accompagnés par la police », avait dit Novel Bakmukmin, leader de la branche de Jakarta de l’organisation musulmane.

La fatwa du conseil n’a aucune valeur légale mais sert de direction à suivre pour les fidèles.

Noël est largement célébré dans l’Archipel et les décorations sont très prisées, notamment dans les magasins, les restaurants et les centres commerciaux où de nombreux employés, même musulmans, portent avec ostentation des costumes de Père Noël et autres.

Le FPI, de son côté, a construit sa réputation en effectuant des raids sur les restaurants et bars qui continuaient d’ouvrir leurs portes pendant le ramadan.

Ces dernières années, l’organisation a tourné son attention sur les célébrations de Noël.

Le Front des défenseurs de l’islam a également récemment demandé au gouverneur de Jakarta d’arrêter de parrainer les célébrations du Nouvel An, qui attirent des dizaines de milliers de personnes pour le décompte de la nouvelle année à minuit.

90 000 policiers seront mobilisés à travers le pays pour les vacances de fin d’année, dans le but d’éviter des attaques de militants islamistes.

Des attaques contre des églises et d’autres symboles chrétiens à Noël en 2000 avaient fait près de 20 morts.

Depuis, les autorités indonésiennes ont accru leur dispositif de sécurité devant les églises et dans les zones touristiques pendant toute la durée de ces vacances de fin d’année.

Lire aussi :
VAGUE D’ARRESTATIONS D’ISLAMISTES AVANT NOËL ET JOUR DE L’AN
LE PERE NOEL S’INVITE A UNE REUNION A LA MEMOIRE DE GUS DUR
COSTUMES DE NOEL SOUS HAUTE SURVEILLANCE
NU ET MUHAMMADIYA VONT PROTEGER LES FETES DE NOEL

PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

  1. Mon commentaire a été coupé ou censuré…je vais donc gardé ma dernière phrase
    Mais enfin, « QUI DIRIGE LE PAYS ? »
    Ca doit tout résumer à mon avis…haaha

LAISSER UNE RÉPONSE