MD3 : LA DÉMOCRATIE INDONÉSIENNE S’ÉTIOLE ENCORE UN PEU PLUS

PARTAGER SUR

Alors que les députés indonésiens préparent une loi qui devrait rendre condamnable les relations sexuelles hors mariage, rendant ainsi illégaux les couples illégitimes, adultères et homosexuels, ils viennent de passer discrètement une autre loi sur leur statut censée les protéger de la justice.

Baptisée MD3, cette loi va limiter le champ de la liberté d’expression sur les activités des députés, ces derniers ayant désormais la possibilité de poursuivre les gens critiquant le parlement pour avoir « dénigré son honneur ou celui de ses membres. »

Et toute enquête dirigée à l’encontre d’un député devra désormais être approuvée en préalable par le Conseil d’éthique de l’institution.

La première victime de cette loi est bien évidemment le KPK, l’agence de lutte anti-corruption, ont affirmé les observateurs.

Des associations comme Indonesia Corruption Watch et Association for Elections and Democracy ont lancé une pétition en ligne pour combattre la loi MD3, recueillant 170 000 signatures.

Toutefois, cette amendement ne pourra être rendu caduque que par une décision de la Cour constitutionnelle.

Même le président Joko Widodo, qui a manifesté publiquement sa défiance à l’égard de cette loi et ne l’a pas signée, n’a pas le pouvoir de l’empêcher.

8 partis politiques ont soutenu l’amendement, dont le PDIP du président Jokowi qui en a été un des plus fervents défenseurs pendant les mois de débats qui ont précédé le vote.

Andreas Harsono, activiste des Droits Humains, a pour sa part fait le commentaire suivant : « Le parlement indonésien est déjà une des institutions qui inspirent le moins de confiance. Cela n’aide pas qu’ils aient passé une loi aussi répressive. Cela va créer de plus en plus de problèmes en Indonésie. »

MD3 va avoir pour effet également de limiter la liberté de la presse sur les activités des députés, ces derniers pouvant désormais faire taire les critiques en vertu du nouvel amendement censé protéger leur « honneur. »

Lire aussi :
RELIGION, ADULTERE, HOMOSEXUALITE, L’INDONESIE ENTRE PROGRESSISME ET MORALISME
L’AMOUR AU BUREAU PEUT HABILEMENT EN CACHER D’AUTRES MOINS RECOMMENDABLES

SOURCEVOA
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE