Accueil Portraits

Mantra : un endroit aux multiples facettes qui me ressemble

PARTAGER SUR

Tipi Jabrik surfe toutes les vagues. Aussi bien celle des meilleurs spots de Bali en tant que pro que celle du succès avec son dernier établissement à la mode. En deux ans, le Mantra est devenu un lieu incontournable des nuits balinaises où aime se retrouver une population branchée et métissée.

C’est quoi, le Mantra ?

C’est un endroit qui appartient à tout le monde. Aux surfeurs, aux musiciens, à ceux qui travaillent enfermés dans des bureaux… C’est un restaurant, un bar, un lieu de concert. On y passe aussi bien du rock que du reggae ou de la house. Mais c’est surtout un endroit où les gens aiment se retrouver et passer du bon temps. La nourriture et la musique sont juste des bonus. C’est un endroit aux multiples facettes qui me ressemble.

Les hipsters ont plutôt mauvaise presse en Europe. Ils agacent ! Cela ne te dérange que le Mantra soit considéré comme un de leurs repères ?

Ils font partie du business. Les hipsters sont des avant-gardistes, des artistes qui aiment être les premiers partout, s’amuser, exprimer leur créativité. Ils offrent une vraie visibilité aux business tels que le mien. Cela ne me dérange donc absolument pas qu’ils se retrouvent au Mantra, au contraire.

Etre père de famille, surfeur professionnel et patron de bar, c’est jouable ?

Pour qu’un business marche, il faut sacrifier beaucoup de choses. Tu dois gagner de l’argent et toujours penser à ce qui va venir après. Le business ne dort jamais. Mais c’est aussi pour ça que j’ai besoin de me relaxer avec ma famille. Je passe 50% de mon temps avec eux, 30% au bar et 20% dans l’eau à surfer. C’est aussi la recette du succès, être soi-même en plus de rester humble et d’être quelqu’un en qui les autres ont confiance.

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here