Jour après jour//L’Indonésie vigilante face au coronavirus

PARTAGER SUR

____________UPDATE 13/02 : Toujours pas de cas de coronavirus en Indonésie

L’Indonésie continuerait officiellement d’échapper à la propagation du coronavirus, et ce malgré les multiples diagnostics positifs des pays voisins. Un citoyen chinois prénommé “Jin” avait même été diagnostiqué positif au virus 8 jours après sont retour de Bali, le 28 Janvier.

68 des 70 échantillons de patients soupçonnés d’être infectés par le coronavirus ont été  testés négatifs, selon le Ministère de la santé. Ils ont été examinés par l’agence de recherche et développement du ministère de la santé.  La directrice de la surveillance de la quarantaine, Vensya Sitohang, a aussi déclaré que les deux autres échantillons étaient toujours en cours de test. Et d’ajouter qu’il n’y a toujours pas de cas confirmé en Indonésie à ce jour, contrairement aux projections réalisées par des chercheurs de l’université de Harvard.

Ces derniers ont en effet révélé cette semaine que l’Indonésie aurait déjà dû déclarer au moins un à dix cas, compte tenu du volume élevé des voyages aériens quotidiens entre Wuhan et le pays. Les scientifiques du monde entier craignent ainsi que le virus puisse se propager sans être détecté, puisque les mesures de restriction concernant les vols entre la Chine et l’Indonésie n’ont pas été prises dès le début de l’épidémie.

En parallèle, de nombreux touristes chinois, arrivés en Indonésie juste avant la fermeture des liaisons aériennes, se sont vus octroyer des extensions gratuites de visa touristiques par les autorités balinaises. Mais les professionnels du tourisme annoncent déjà près de 40% de baisse dans les réservations hôtelières sur l’île depuis début janvier.

Enfin, le nouveau coronavirus est désormais appelé COVID-19 par l’OMS, qui signifie littéralement “CoronaVirus Disease 2019”. Ce nouveau nom est plus facile à prononcer, et a été choisi afin d’éviter la stigmatisation dans l’opinion publique internationale, puisque certains amalgames avaient été faits, notamment l’appellation “China Virus”.

Pour rappel, ce virus a infecté plus de 60 000 personnes à travers le monde, en tuant 1 369 personnes -principalement en Chine- a rapporté l’AFP.

 

____________UPDATE du 10/02/2020

L’interdiction des vols entre la Chine et l’Indonésie concerne uniquement la Chine continentale, “mainland China”.

Hong-Kong et Taïwan ne sont donc pour l’instant pas concernés par cette mesure prise par le gouvernement indonésien le 02/02/2020.

Informations et conseils sur le site de l’Ambassade de France, mis à jour en temps réel : www.id.ambafrance.org

_____________UPDATE du 05/02/2020

Bilan actuel 05/02  (17h30 heure de Bali )

Officiellement, toujours pas de cas d’infection confirmée en Indonésie.

Cependant, ce mercredi le porte-parole de l’hôpital  Pr Kandou General Hospital Manado a indiqué qu’un bébé chinois de 2ans1/2 est en observation et isolement à Manado (Nord Sulawesi) car il présente plusieurs des symptômes du coronavirus. Et d’ajouter que “son état est stable et plusieurs prélèvements ont été effectués avant d’être envoyés à Jakarta pour analyses par le centre de recherche et développement du Ministère de la (Balitbangkes). Des prélèvements ont également été effectués sur les parents, qui ne présentent pas  à ce jour de symptômes de la maladie.”

Pour rappel, le coronavirus a déjà fait 490 morts dans le monde (principalement en Chine), et a infecté 24 000 personnes à travers le monde, selon l’agence Reuters.

Mesure commerciale L’importation d’animaux vivants en provenance de Chine va être temporairement interdite, dans le but de se prémunir des risques de propagation du coronavirus en Indonésie. En effet, le virus (qui se propage d’humain en humain) se transmet à travers les animaux sauvages. 

La mesure sera rétroactive et engendrera ainsi le renvoi des cargaisons chinoises récemment reçues dans l’archipel. Les importations d’animaux vivants en provenance de Chine, tels que les serpents, tortues, primates et autres animaux, représentaient un marché de 348 000 dollars en 2018, selon le Ministère du Commerce.

Cette interdiction bouleverse la relation économique entre les deux pays, puisque la Chine est le premier partenaire commercial du pays : elle s’y procure du charbon, de l’huile de palme et de l’acier. 15% des exports de l’archipel se font en direction de la Chine.

Le gouvernement doit à présent se tourner vers d’autres pays pour répondre à la demande de cette catégorie  de produits importés.

__________Rappel des faits

Le 2 février, trois avions militaires en provenance de Wuhan – avec 285 passagers indonésiens et les membres d’équipage- ont atterri sur l’île de Natuna (Riau). Ils ont ensuite été placés en quarantaine dans la base aérienne de Raden Sadjad pour une durée de 14 jours.

A l’heure actuelle, aucun cas officiel n’a été confirmé en Indonésie, un des seuls pays d’Asie du Sud-Est qui serait donc pour l’instant épargné par l’épidémie.

Toutefois, le gouvernement indonésien a mis en place une permanence téléphonique
« Hotline Virus Corona » : 021-5210 411 / 0812 1212 3119. Le gouvernement indonésien a annoncé dimanche 2 février l’interdiction des voyages à destination et en provenance de Chine (excluant Hong Kong et Taiwan), afin de limiter la propagation du virus. Une restriction de visa est mise en place pour les ressortissants chinois.

Pour rappel, des scanners thermiques pour surveiller les personnes entrant dans le pays ont été installés dans les ports et les aéroports du pays. L’hôpital RSUP de Denpasar a quant à lui mis en place des salles de quarantaine.

Avec près de 1,2 millions de visiteurs annuels, les chinois représentent la deuxième nationalité de voyageurs à Bali, qui vit principalement du tourisme.

Le gouvernement provincial de Bali a annoncé que le festival Kintamani (du 8 février) a été reporté jusqu’à nouvel ordre. Cet évènement attire chaque année des milliers de touristes chinois.

Pour rappel, le 30 Janvier, l’OMS a décrété l’urgence de santé mondiale, alors que le nouveau coronavirus a infecté plus de 17 000 personnes à travers le monde, tandis que le nombre de décès liés à cette maladie est désormais de 362, au 3 février 2020.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE