L’INDONÉSIE BLOQUE 70 000 NOUVEAUX SITES « NÉGATIFS »

PARTAGER SUR

L’Indonésie a bloqué 70 000 nouveaux sites offrant des contenus jugés « négatifs » tels que « pornographie » et « idéologies extrêmes » pendant le premier mois d’utilisation d’un nouveau logiciel de purge, a dit le ministre des Communications.

L’Indonésie vient en effet d’accroitre ses efforts de contrôle des contenus en ligne après une augmentation alarmante des intox et des discours de haine l’an passé ainsi que pour satisfaire aux critères de conformité avec la loi anti-porno exigés par les parties musulmans.

Le nouveau système de chasse aux contenus interdits développé par Telekomunikasi Indonesia Tbk (Telkom) a été inauguré en janvier et utilise 44 serveurs pour fouiller le Net.

« Nous utilisons des mots-clés pour ces recherches, la plupart sont pornographiques », a expliqué le ministre Rudiantara.

« En 2017, nous avons bloqué presque 800 000 sites et plus de 90% de ce total sont des sites pornographiques », a-t-il précisé.

Selon les données publiques, ce nouveau système de chasse au porno a coûté 15 millions de dollars.

Le ministère a également la possibilité d’effacer des contenus sur les réseaux sociaux s’il reçoit des plaintes de citoyens.

L’Indonésie a menacé de bloquer WhatsApp l’an passé si les GIF « porno » fournis par une partie tierce n’était pas censurés.

Elle a également bloqué la messagerie Telegram temporairement après avoir découvert qu’elle servait à des groupes radicaux.

Enfin, l’Indonésie vient d’obtenir de Google qu’il retire de son Play Store 73 applis en rapport avec les LGBT.

Le ministre a cependant reconnu que les relations entre l’Indonésie et les géants de la tech s’amélioraient même si quelquefois, il y a désaccord ou confusion sur ce qui est pornographique.

« Pour nous probablement, c’est de la pornographie, parce que nous nous basons sur la loi anti-pornographie indonésienne. Mais dans d’autres parties du monde, ils considèrent que ce n’est pas de la pornographie mais de l’art », a commenté le ministre Rudiantara.

D’après Reuters.

Lire aussi :
L’APPLI TELEGRAM DECRIEE CETTE FOIS POUR CONTENU PORNO
800 000 SITES INTERNET BLOQUES PAR LE GOUVERNEMENT
L’INDONESIE INTERDIT PLUS DE 80 APPLIS ET SITES GAYS
AYOPOLIGAMI : L’APPLI POUR TROUVER SA 2ème OU 3ème EPOUSE

SOURCEGulf Today
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE