L’édito de mai 2019

PARTAGER SUR

Des agents qui portent des urnes sur leur dos pour traverser rivières, montagnes et rizières, puis au final, 80% de votants : on peut dire que la fête de la démocratie a bien eu lieu ce 17 avril. Pas de surprise, le président Widodo est plébiscité une seconde fois. Et sans faire de politique, on peut toutefois se féliciter que son premier mandat n’ait aucunement été entaché par des problèmes de corruption. Les Indonésiens aiment la démocratie et ont fait entendre leur voix…mais il semble que toutes les voix ne sont pas encore bonnes à entendre,  comme en atteste le rejet de l’appel de Meliana. Cette bouddhiste a été condamnée à de la prison ferme pour s’être plainte du volume sonore de l’appel à la prière d’une mosquée. Une idée de réforme pour les cinq ans à venir ? Faire la part (encore) plus belle à la liberté d’expression. Enfin, pour ceux qui voudraient savourer le silence, loin du tapage de la politique, succombez à l’appel de notre cover story consacrée au Boom des croisières en pinisi. De la voix à la voile, il y aura de la lecture pour tout le monde dans ce nouveau numéro.

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE