LE PARC DE KOMODO RISQUE DE FERMER PENDANT UN AN

PARTAGER SUR

L’administration de la province des Petites îles de la Sonde orientales (NTT) a annoncé son intention de fermer temporairement le parc national de Komodo aux visiteurs pendant un an pour augmenter la population locale de dragons et de cerfs de Komodo.

« La fermeture du parc vise à faciliter l’aménagement de l’habitat des dragons », a déclaré vendredi le gouverneur de NTT, Viktor Bungtilu Laiskodat, sans annoncer les dates de la fermeture temporaire.

Il a dit que les reptiles n’étaient pas aussi grands qu’ils l’étaient auparavant, attribuant cela à un déclin de la population locale de cerfs en raison du braconnage.

Les cerfs sont la proie principale des dragons carnivores de Komodo, qui peuvent peser jusqu’à 150 kg et manger environ « 80% de leur poids corporel en un seul repas », selon National Geographic. Cela signifie qu’un lézard de 100 kg peut manger 80 kg de viande en une seule séance.

Viktor Bungtilu Laiskodat a dit qu’il y avait une possibilité que les varans de Komodo puissent s’attaquer à leur propre espèce si la population de cerfs continuait à diminuer.

« Cet instinct émergera lorsque la population de l’un des animaux de la chaîne alimentaire déclinera. Si la nourriture est abondante, la situation ne dégénérera pas, » a-t-il ajouté. « Voici pourquoi l’administration veut gérer l’habitat du dragon de Komodo en fermant temporairement la zone aux visiteurs pendant un an. »

SOURCEjakarta post
PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

  1. Entièrement d’accord.
    Les dragons ne font plus peur aux touristes, ils sont pratiquement invisibles, sinon on peut les voir à moitié endormie dans leur nid.
    C’est bien un déclin de l’espèce.

LAISSER UNE RÉPONSE