Accueil Education

Le cinéma sous-marin en famille

PARTAGER SUR

Quelle aventure de voir les poissons tropicaux en famille à Bali ! L’émerveillement est total pour les enfants qui découvrent cette autre dimension où vivent des milliers de créatures, de coraux multicolores, de coquillages… C’est un monde fascinant dans lequel les enfants peuvent rencontrer Nemo ou même… Arielle !

Où commencer avec les plus petits ? Emmenez-les à Amed, le long de la plage de Lipah. Ils pourront voir dans très peu de profondeur les beaux petits poissons de récif et les jardins de coraux. Au début, mieux vaut ne pas insister sur le tuba mais s’en tenir à les faire regarder dans le masque posé sur leur visage et que vous tiendrez pour eux. Emmenez aussi une bouée pour se tenir, flotter et ainsi, ils pourront se concentrer sur l’objectif de leur mission : voir des poissons.

S’ils sont déjà bons nageurs, aventurez-vous depuis la plage de galets de Banyuning ou allez avec un bateau jusqu’à l’épave qui git à environ 4 m de profondeur à marée basse, à une trentaine de mètres du bord. Même si cette petite épave n’est pas bien préservée, les enfants aimeront découvrir la proue et voir comment le corail et les poissons y ont établi domicile. Mais attention aux vagues et au courant !

A une vingtaine de km de là, une étape à Tulamben est indispensable avec des enfants qui nagent correctement. Préférez la marée basse et le matin pour une meilleure visibilité.
Les bancs de poissons gris argent, les kyrielles de poissons de récif et la vivacité du corail sont impressionnants. Ce spot de plongée se prête à une petite leçon d’histoire, de la deuxième guerre mondiale à l’éruption du Mont Agung en 1963…

Enfin, gardons le meilleur pour la fin : l’île de Menjangan au nord-ouest de Bali où le snorkelling est un must. Les bateaux de pêcheurs vous déposent sur des lieux de plongée à la topographie marine variée et les enfants pourront descendre en apnée sur la pente d’un mur et vivre cette sensation unique de grand bleu, de liberté.
En famille, ces moments passés à observer le monde sous-marin donnent lieu à des conversations enrichissantes et souvent amusantes, on parle des dangers de l’océan, on essaie de trouver des solutions aux problèmes de pollution, mais on se rapproche surtout en parlant des merveilles de cette autre dimension où nous ne sommes que des spectateurs ébahis. On dessine ce qu’on a vu, on essaie de se rappeler les couleurs et les formes étranges à notre univers. N’oubliez pas le bloc de dessin et feuilletez ces livres qui répertorient toutes ces créatures de la mer aux noms évocateurs.
Enfin, il est si rare de faire une activité en famille en silence et de s’immiscer dans un monde qui n’est pas le nôtre mais qui représente les trois quarts de notre planète. Ce sont de belles occasions qu’il ne faut pas rater à Bali.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here