La rubrique culinaire de mars : sushi, Warung Murah et à manger pour les sportifs

PARTAGER SUR

Du sushi torché… mal torché !

Il y a environ deux à trois ans est apparue une nouvelle tendance dans l’art du sushi qui consiste à passer à la flamme les sushi pour leur donner une saveur légèrement grillée, ça porte le nom d’aburi en japonais. En fait, le cuistot utilise un chalumeau de cuisine et dirige non pas la torche directement sur le sushi mais en partie sur un morceau de charbon de bois qui va transmettre son parfum. C’est une technique intéressante que j’ai découverte pour ma part à Singapour et qui donne vraiment au sushi une saveur très particulière et supplémentaire. Impossible de repérer précisément sur le net l’origine de cette technique appliquée au sushi mais il semble que cette mode provienne des Pays-Bas ou de Suède! Dans ce nouveau restaurant de Bali qui surfe sur cette tendance au point de l’avoir intégrée dans son nom, la déception est au rendez-vous.

Plus soucieux de disposer les sushi sur un support en bois certainement pour épater la galerie et remplir un peu plus la mémoire déjà trop encombrée d’Instagram que de servir le plus vite possible au client le sushi à la bonne température avec les effluves de grillé si éphémères, l’effet aburi fait flop et c’est dommage. Il semble que ce nouveau restaurant ait voulu emboîter le pas de Sushi Tei, son voisin sur la Sunset road, cette chaîne de restaurants japonais qui a rencontré un grand succès auprès du public indonésien. Même recette avec décor qui en jette, grand espace, catwalker sushi bar (convoyeur à sushi) pour le décor, menu à rallonge (toute la cuisine japonaise y figure), mayonnaise à toutes les sauces pour enrober et décorer, etc. Vous l’aurez compris, ce n’est pas mon restaurant japonais préféré mais il y a deux plats qui ont retenu mon attention et qui me feront sûrement remettre les pieds dans cet établissement. Tout d’abord et à condition de ne pas avoir à embrasser votre partenaire aillophobe pendant au moins 12 heures, je vous recommande les edamame à l’ail, une vraie surprise et un délice addictif. Et enfin, les coques dans leur bouillon au beurre un peu épais, si bon que nous en avons recommandé illico une deuxième portion!

The Aburi Sushi Bali, Jl. Sunset Road No.108 A, Kuta

Le Warung Murah, constance et simplicité sur Jl. Double Six

C’est une petite adresse comme on en a tous ici.  Depuis plus de 15 ans, je me rends régulièrement, au Warung Murah sur Jl. Double Six. Le warung (diminutif de warung makan, petit restaurant, à ne pas confondre avec les warkop, café et les warnet, café internet) murah (bon marché), c’est un warung en bas de Jl. Double Six qui draine autant les touristes qui remontent de la plage que les résidents qui aiment cette cantine, égale à elle-même. Je soulève les couvercles du chauffe-plat, le 2ème en partant de la gauche pour les christophines, le 3ème pour les pommes de terre, le 5ème pour le thon dans sa sauce au curcuma et surtout du sambal matah, la grande spécialité balinaise qui relève les plats. Sans aucune lassitude, je mange à chaque fois la même assiette, savoureuse, légère et c’est un bonheur simple et qui se renouvelle comme le lever du soleil tous les matins. Et puis patatrac ! Rideau tiré, le warung est fermé. On se perd en conjectures, on se dit qu’un propriétaire avide a multiplié le prix du loyer annuel par deux ou trois et que c’en est fini de ce petit bonheur du midi. Mais non, il a simplement déménagé le mois dernier provisoirement sur raya Legian le temps de faire des rénovations pendant 6 mois. En voilà une bonne nouvelle pour nos papilles!

Warung murah

Jl. Double Six n°99, Legian (provisoirement Jl. Raya Legian, à 10m de l’intersection avec Jl.Werkudara)

A manger pour les sportifs

Saluons une initiative culinaire qui ravira les sportifs et ceux qui font attention à leur ligne. Fit Bowl a ouvert ses portes le mois dernier à Kerobokan et propose une formule très simple à consommer sur place, à commander par Gofood ou à emporter (n’oubliez pas votre propre boîte si vous voulez faire un geste pour la planète sinon on vous en fournira un sur place).

Pour 49.000 rp, il s’agit d’un bol poke composé de légumes crus coupés en dés de 2mn (carottes, betterave, oignon, tomate et concombre)
posés sur du riz et vous choisissez votre accompagnement: très bon tempeh moelleux, poulet ou thon de qualité sushi. Vous trouverez aussi dans ce minuscule antre un beau choix de compléments alimentaires sains tels que des poudres de kratom, moringa, gingembre rouge ainsi que des barres pour sportifs à haute teneur en protéines et enfin tout un assortiment d’une boisson fermentée pleine de probiotiques qu’on appelle kombucha. Parions que ce petit établissement est promis à un bel avenir à Bali et qu’il ne tardera pas à s’étendre et à faire de beaux mariages de raison avec les salles de sports qu’on trouve à chaque coin de rue.

Fit Bowl, Jl. Serangan No.77x, Br. Pegubangan Kauh, Kerobokan.

Socrate Georgiades

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE