JOKOWI CONDAMNE LA VAGUE DE VIOLENCE SECTAIRE

PARTAGER SUR

Le président indonésien Joko Widodo a vivement condamné la vague de violence religieuse qui s’est emparée du pays ces dernières semaines, au lendemain de l’attaque d’une église près de Yogyakarta par un homme armé d’un sabre.

Récemment, un imam avait été séquestré et torturé près de Bandung par un groupe de personnes appartenant à un courant divergent. Une autre affaire, à Banten, avait révélé qu’un moine bouddhiste avait été obligé par ses voisins musulmans de quitter le quartier pour avoir mené des activités religieuses à son domicile.

« Je dois affirmer qu’il n’y a aucune place pour ceux qui sont incapables de tolérance dans ce pays, l’Indonésie, et encore plus lorsqu’ils ont recourt à la violence », a dit le président devant les journalistes.

En cette année d’élections où certains n’auront aucun scrupule à manier les dossiers religieux dans un but électoral, le président a rappeler que la constitution garantissait la liberté de culte et que différentes fois avaient vécu en harmonie pendant des décennies.

Le dernier incident dans l’église de Yogyarkarta est intervenu un jour après que le président Jokowi se soit entretenu avec différents leaders religieux dans le but de renforcer l’harmonie et la paix cultuelles dans le pays ainsi qu’une plus grande tolérance parmi la population.

« J’ai ordonné aux représentants de la loi d’agir fermement et l’État va continuer de mettre en avant la Constitution », a dit le président.

L’Institut Setara, une organisation juridique, a de son côté affirmé que les leaders et les organisations religieuses doivent aider les autorités à stopper ces actions qui déclenchent des sentiments d’insécurité, de haine ou de colère, et peuvent résulter dans des violences et la constitution de milices religieuses.

Lire aussi :
ATTAQUE AU SABRE DANS UNE ÉGLISE DE SLEMAN : 4 BLESSÉS

SOURCEJakarta Globe
PARTAGER SUR

2 COMMENTAIRES

  1. C’est bizarre…Quelle que soit l’article lu, je n’ai jamais pu lire un seul commentaire des lecteurs, dans LA GAZETTE DE BALI (?)
    Serai-je le seul lecteur des informations publiées dans ce journal original, neutre et bien composé, depuis des années.
    Bon, pas de commentaire cette fois-çi …

    • Bonjour Wayan JC, non, vous n’êtes pas seul à commenter sur les articles de Bali-Gazette, il y en a d’autres, sachez que la grande majorité des commentaires se fait sur nos pages Facebook et Twitter, par centaines chaque mois. Bien à vous et merci d’animer les pages de notre site avec vos commentaires pertinents. La rédac.

LAISSER UNE RÉPONSE