INDONÉSIE : LE TABAC FAIT 200 000 MORTS PAR AN

PARTAGER SUR

L’Indonésie est connue pour être un pays de fumeurs, avec la prévalence de tabagie la plus importante au monde chez les hommes. Plus des deux-tiers des hommes de 15 ans et plus fument.

Et alors que le nombre de fumeurs diminue partout dans le monde, il est en augmentation en Indonésie.

67,4% des hommes fument, avec 41% des jeunes entre 13 et 15 ans qui commencent à fumer. 19,8% des adolescents fumeurs ont essayé leur première cigarette avant l’âge de 10 ans, alors que les autres ont commencé à 13 ans.

Ces vingt dernières années, le nombre de jeunes entre 10 et 14 ans qui fument a doublé.

Chez les jeunes entre 5 et 9 ans, le nombre a triplé.

Le nombre de personnes qui meurent à cause du tabac tous les ans est estimé à 200 000.

En 2103, une enquête officielle avait chiffré le coût de ce désastre sanitaire à 27,75 milliards de dollars.

Ainsi, selon les projections, l’économie indonésienne devrait subir des pertes de l’ordre de 45 milliards de dollars en 2030 en fonction des maladies liées au tabac.

Il y a une bonne raison au fait que l’Indonésie est l’un des rares pays au monde et le seul membre de l’OMS du Sud-Est asiatique à ne pas avoir ratifié la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. En effet, le cigaretier HM Sampoerna, qui contrôle 35% du marché local du tabac, est une des 10 plus grosses entreprises du pays.

Quant au 2ème, Gudan Garam, également parmi les 10 plus grosses entreprises nationales, il contrôle 20% du marché.

La toute puissance de cette industrie, qui emploie des millions de personnes, explique que non seulement la publicité pour les cigarettes n’est pas interdite en Indonésie mais également que l’industrie du tabac parraine des événements allant des concerts aux manifestations… sportives.

Sans oublier l’attribution de bourses scolaire et universitaire.

Dernier facteur prépondérant, malgré une augmentation de 10,5% en septembre dernier, le prix d’un paquet de 20 cigarettes en Indonésie est toujours le moins cher au monde, avec un prix moyen de 1,40 dollar.

Dans les familles pauvres, le tabac est le 2ème poste budgétaire mensuel, jusqu’à 15%.

D’ailleurs, les cigarettes sont souvent vendues à l’unité.

SOURCEAsia Sentinel
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE