Felix Dorfin, soupçonné de trafic de drogue / Affaire à suivre

PARTAGER SUR

_____ UPDATE 04/07/2019 : sentence commuer

3 mois après sa condamnation à mort pour trafic de drogue, le Français Félix Dorfin a vu sa sentence commuée vendredi. La justice indonésienne a ramené sa peine à 19 ans de détention.

_____ UPDATE 20/05/19 : condamnation à mort

Le Français Félix Dorfin a été condamné à la peine de mort, lundi, par un tribunal indonésien pour trafic de drogue. Le parquet avait requis 20 ans d’emprisonnement et une amende de 10 milliards de roupies (620 000 euros).

« Nous déclarons Félix Dorfin coupable (…) d’avoir importé de la drogue (…) nous condamnons Félix Dorfin à la peine de mort et lui ordonnons de rester en détention », a déclaré le juge Isnurul Syamsul Arif du tribunal de Mataram, sur l’île de Lombok.

Félix Dorfin rejoint ainsi un autre Français, Serge Atlaoui, condamné à mort en 2007 pour trafic de drogue, et toujours incarcéré.

______  L’affaire Felix Dorfi  : rappel des faits

Le Français de 35 ans qui s’était évadé d’une prison de l’île de Lombok, dans la nuit du 20 au 21 janvier, a été retrouvé caché dans une forêt le 2 février 20019, grâce aux indications des habitants.

Soupçonné de trafic de drogue, Felix Dorfin, originaire de Béthune dans le Pas-de-Calais, avait été interpellé fin septembre à l’aéroport de Lombok avec de la cocaïne, de l’ecstasy et des amphétamines dissimulées dans une valise à double fond.

Incarcéré à la prison de Mataram dans l’attente de son procès, il s’est évadé en sciant les barreaux de sa cellule et en descendant les deux étages avec un sarong et des rideaux noués ensemble en guise de corde.

Une policière est soupçonnée de l’avoir aidé à s’échapper contre des pots-de-vin de plus de 1 000 dollars. Elle a été arrêtée et inculpée.

L’évadé a été retrouvé vendredi soir sur les indications des habitants alors qu’il se cachait dans une forêt du nord de l’île de Lombok. Après une visite médicale, il a été réincarcéré dans la prison de Mataram, le chef-lieu de l’île, selon les autorités. « Il n’a pas résisté, mais a d’abord essayé de corrompre nos agents » pour les convaincre de le laisser partir, a raconté le chef de la police du nord de Lombok, Herman Suriyono.

Dorfin risque jusqu’à la peine de mort s’il est déclaré coupable.

Affaire à suivre…

SOURCEAFP
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE