EXTRA LIGHT

PARTAGER SUR

Après l’apocalypse selon Paco Rabanne ou la fin du calendrier Maya, 2018 pointe son nez dans un monde qui va mal. A moins d’être une dinde, ou une huître (vous savez, ces mollusques qui passent Noël dans des huttes appelées bourriches), vous aurez tous profité des fêtes sans vous rendre compte que la génération qui paiera vos retraites est en ce moment à la Favela en claquettes-chaussettes en train de chasser des Pokémons. Encore imbibés du mousseux de la veille, le sourire souillé par des vestiges de foie gras coincé entre les incisives, vous contemplerez sur la plage ces quelques touristes rescapés de la furie du volcan. Et ces têtes de bulots en moule-bite vous inspireront ce grand moment de communion universelle avec le néant : les bonnes résolutions pour la nouvelle année !

Hélas, l’année 2018 s’annonce plutôt saine et ces résolutions faciles à tenir. Se coucher plus tôt ? Pas de problème vu la tristesse de la night. Jungle slalome entre plaintes de voisinage et interdictions administratives, le projet de Skygarden à Oberoi est pour l’instant gelé et pas mal d’events ont été annulés. Passer des nuits blanches dans
le noir ? Aucun intérêt ! Prendre le temps de lire et de réfléchir ? C’est chose faite. Alors qu’il n’y avait pas un chat à Mirror, une idée m’est venue : peut-être que la Mère Michel vivait à côté d’un resto chinois ? Et pour les sodomites, c’est le moment de s’essayer au sidoku ! Mieux manger ? Mais avec l’hôtesse de Jenja qui a le melon, le DJ à la tête de chou, la bonne poire blonde au cœur d’artichaut qui me court sur le haricot ou la vieille noix qui ne veut pas s’occuper de ses oignons, j’ai largement ma dose de 5 fruits et légumes journaliers.

Ne plus consommer de graisse ? J’ai toujours préféré les minces ! Arrêter de fumer ? Demandez plutôt ça au Mont Agung. Se mettre au yoga ? Je trouve qu’il faut déjà faire preuve d’une souplesse extrême pour se réveiller la tête dans le cul. Moins boire ? Certes l’alcool ne résout pas les problèmes, mais l’eau et le lait non plus. On a beau avoir une santé de fer, on finit toujours par rouiller. Et à la fin, il faut bien avouer que la bonne vieille période « sex, drugs and rock’n’roll » était plus drôle que la tendance « vegan, gluten free and crossfit » actuelle.

Heureusement, il y a aussi de bonnes nouvelles pour 2018 : on peut enfin trouver tout Johnny dans un seul coffret (en sapin) ! En janvier, ne manquez pas les deux soirées « pronoms personnels » à Woobar avec Andhim et &ME. Une occasion en or pour vous familiariser avec l’humour teuton. Nous y serons aussi. And you ? Et puis, malgré les craintes, des scientifiques ont finalement conclu, après étude du cerveau de Donald Trump, que l’intelligence artificielle n’avait aucune chance face à la stupidité naturelle. Je vous épargnerai le mièvre « Que le chemin de 2018 soit parsemé d’éclats de joie, de pétales de plaisir, qu’il soit éclairé par l’étincelle de l’amour et la lueur de l’amitié », pour un plus franc « Bonne année. Je souhaite que vos problèmes durent aussi longtemps que les bonnes résolutions du Nouvel An. »

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE