Expériences scientifiques, pollution, trafic de drogues

PARTAGER SUR

Malin comme un singe ? La science le prouve

Une étude scientifique a débuté dans la forêt des singes d’Ubud, comme nous l’avions annoncé dans la Gazette n°169. Les comportements des macaques sont examinés afin de comprendre les relations entre le jeu et l’utilisation d’outil. Le projet tourne autour d’une question: jouer avec un objet permet-il de faciliter son utilisation en tant
qu’outil ? Menées par l’équipe du Pr Jean-Baptiste Leca (université de Lethbridge), depuis mai dernier et jusqu’au 29 août, ces recherches semblent déjà démontrer qu’avec le temps, un macaque peut utiliser sa compréhension d’un objet pour l’utiliser fonctionnellement comme un outil. La pierre comme objet ludique a ainsi permis à 10 singes sur 150 d’ouvrir des boîtes dans lesquelles étaient cachée de la nourriture.

Pollution en Indonésie : un vent de changement dans l’air ?

Selon l’indice établie par Air Visual, la qualité de l’air au 2 juillet 2019 à Jakarta était de 185 (150 marquant le passage au seuil “mauvais pour la santé”). Une semaine plus tôt, ce chiffre avait atteint 240 (seuil “très malsain”), faisant de la capitale la ville la plus polluée du monde à cette période, devant New Delhi (Inde) et Beijing (Chine). Dans ce brouillard, 31 citoyens se mobilisent et poursuivent le gouvernement en justice pour le forcer à prendre ses responsabilités. Les autorités ont « négligé le droit des citoyens à respirer un air sain », affirme l’avocat et plaintif Nelson Nikodemus Simamora. D’un point de vue régional, le gouverneur de Bali a décidé d’adopter une attitude progressiste vis-à-vis de la qualité de l’air. L’administration balinaise travaille actuellement pour réglementer le trafic des voitures et promouvoir les deux roues électriques.

Trafic de drogue par des étrangers : état des lieux

Lors d’une conférence le 8 juillet, le chef du contrôle des drogues -Gede Sujana- a indiqué que sur les 31 touristes arrêtés pour trafic de stupéfiants en 2019, la plupart étaient russes ou australiens. Fait récurrent, ces suspects sont souvent appréhendés alors qu’ils importent des méthamphétamines en Indonésie. Au cours des six premiers mois de 2019, 441 arrestations pour trafic ou possession de drogues dures ont été recensées sur l’île : un chiffre en augmentation de 46 % par rapport à l’année dernière. Les affaires de drogues (toutes catégories confondues), ont diminué de près de 21 % au cours de la même période.

Basil Burté

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE