DU RIZ QUI POURRAIT COÛTER CHER AU PRESIDENT JOKOWI

PARTAGER SUR

L’Indonésie devrait importer 2 millions de tonnes de riz cette année, un revers pour  le président Jokowi qui avait fait des promesses d’autosuffisance alimentaire pendant la campagne présidentielle de 2014.

Depuis 2015, l’Indonésie a importé 3,35 millions de tonnes de riz. Cette année, les importations vont augmenter, car on s’attend à ce que de graves sécheresses perturbent les récoltes. Une flambée des prix de l’aliment de base du pays ne serait pas bénéfique pour le président qui cherche à se faire réélire l’année prochaine.

Said Abdullah, coordinateur de la Coalition populaire pour la souveraineté alimentaire (KRKP), un groupe de défense des agriculteurs, a déclaré que les sécheresses pourraient se poursuivre jusqu’à la fin de l’année. Ce qui rend difficile la réalisation de l’objectif gouvernemental de production de 47 millions de tonnes de riz.

« Les récoltes de riz ont chuté d’au moins 50% en raison de sécheresses ; dans certaines régions les récoltes ont échoué à 100%, en particulier dans celles éloignées des rivières, sans irrigation », a déclaré M. Abdullah.

La semaine dernière, le ministère du Commerce a délivré un permis à l’agence nationale d’approvisionnement Bulog, pour importer 1 million de tonnes de riz de qualité moyenne pour le second semestre de l’année. Les importations totales de riz de l’année s’élèveraient alors à 2 millions de tonnes, le plus haut niveau enregistré depuis 2011.

SOURCEREUTERS
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE