Accueil Portraits

Direct import: pour en finir avec les girafes

PARTAGER SUR

Les tsunamis déferlent, les bombes éclatent, les volcans grondent mais de plus en plus nombreux, on vient s’installer en Indonésie et en particulier à Bali. Le dernier en date, qui a rejoint la communauté des entrepreneurs francophones, s’appelle Stéphane Couraud, il est né il y a 32 ans à Nogent-sur-Marne dans la région parisienne et vient d’ouvrir son show-room sur la Sunset Road, non loin du Bali Deli.
Parti en Ardêche à 17 ans pour faire les marchés, ce jeune homme ambitieux n’a pas tardé 5 ans plus tard à ouvrir 3 boutiques de prêt-à-porter et d’artisanat. Pour s’approvisionner, il a commencé à commercer avec l’Asie et précisément avec la Thaïlande, le Viet-nam et l’Indonésie. Gagné par un ras-le-bol de la difficulté entrepreneuriale en France, il ferme tous ses magasins en France à la fin de l’année 2005 et décide de venir s’installer à Bali. Et si vous lui demandez pourquoi, il vous répondra que c’est le seul endroit au monde où on lui « a souri dès l’aéroport ». L’autre raison, au moins aussi valable, ce sont les opportunités qu’offre encore Bali. A force de venir à Bali et d’en visiter toutes les boutiques et arrière-boutiques, Stéphane s’est rendu compte que l’offre en produits artisanaux n’était pas si étendue. Bien des fois, en France, il s’est retrouvé dans des centres commerciaux ou des foires expositions à vendre les mêmes girafes ou les mêmes miroirs, tous achetés à Tegalalang, dans les faubourgs d’Ubud.

Partant du constat que les commerçants d’une bonne partie du monde continuent à venir à Bali pour conjuguer vacances et business, il a eu l’idée d’élargir l’offre de produits artisanaux en important de plusieurs pays d’Asie des produits introuvables à Bali parce que « infabricables » sur place faute de matières premières ou d’infrastructures ad hoc. On trouve ainsi dans son show-room 500 produits dans le domaine de l’art de la table et de la décoration (verres, vases, porcelaines, bougeoirs, miroirs…) et plus de 2 000 sur catalogue. Stéphane vend au détail bien sûr mais surtout sur commande avec un délai d’acheminement de plus ou moins 4 semaines sur Bali. Ce sur quoi il mise aussi beaucoup, c’est la « commande FOB d’Asie », en clair il prend votre commande et fait partir le container n’importe où dans le monde depuis le pays producteur. Il permet à tous ceux qui n’ont pas envie de se frotter aux tracasseries administratives ou aux quantités minimales imposées par certains pays de réaliser leurs achats depuis Bali à travers toute l’Asie. Souhaitons-lui bonne chance !

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here