Accueil Portraits

Desjoyaux : piscinier depuis 45 ans

PARTAGER SUR

Les enseignes internationales françaises ne sont pas si nombreuses à Bali. Il en est une discrète qui s’est installée il y a quelque temps déjà
sur la Jalan Sunset à Seminyak, il s’agit de Desjoyaux. Le piscinier français basé à Saint-Etienne occupe le premier rang mondial parmi les
fabricants de piscines. Implanté dans plus de 80 pays, jusqu’en Ouzbekistan, il produit une piscine toutes les demi-heures. Rencontre avec
son directeur, Benjamin Cans, le porte-parole de cette dynastie familiale.

De plus en plus de piscines sont construites
aujourd’hui à Bali, « les nouveaux arrivants
veulent réaliser leur rêve de villa avec piscine,
ce n’était pas le cas avant », nous confie
Benjamin. Il s’est installé à Bali en 2005
pour profiter de cette évolution de la
demande en matière de piscine. « Les
débuts ont été très bons et l’année 2006
a été vraiment positive », puis, une crise
dans le marché de l’immobilier à Bali a
rendu l’activité plus difficile, mais c’est
du passé et pour l’instant le carnet de
commande est plein. Benjamin possède un
argumentaire solide, il parle de ses piscines
avec une réelle passion et c’est avec autant
d’intérêt qu’on l’écoute nous détailler les
spécificités des piscines Desjoyaux.

Deux principales techniques brevetées
font la particularité des constructions
Desjoyaux. Le bassin, dans un premier
temps, est construit avec des panneaux
de polypropylène, celui-ci est recouvert
d’un PVC armé (un revêtement polyvinyle
d’1,5 cm renforcé qui assure l’étanchéité
avec une garantie de 10 ans). Ce système
offre plusieurs avantages : il est possible
de créer toutes les formes de bassin et
la construction est largement simplifiée,
la totalité des travaux ne dure pas plus
de deux semaines. Deuxième innovation :
le système de filtration particulièrement
performant puisqu’il est encore plus fin
que la filtration de l’eau minérale Aqua.
Celui-ci élimine tous les tuyaux présents
dans les piscines traditionnelles et permet
d’avoir un bassin sans évacuation. « Pas
d’évacuation, pas de fuites » martèle
Benjamin, le filtre se trouvant dans la
piscine, il est facilement accessible. Ce
système permet un entretien largement
simplifié et permet de se passer d’un
pisciniste pour le nettoyage régulier
du bassin. Benjamin nous parle avec un
malin plaisir des mauvaises aventures
qui peuvent arriver aux propriétaires de
piscines traditionnelles : « Imaginez qu’une
souris se retrouve coincée dans votre système
de filtration. Dans une piscine ordinaire, vous
allez nager avec cette souris coincée quelque part jusqu’à l’arrivée d’un technicien venu
faire le nettoyage annuel du filtre. Notre
innovation permet de vider le filtre soi-même
en moins de 10 minutes et de maintenir ainsi
une qualité d’eau potable. »

C’est ce genre de détail qui semble faire
la différence avec les pisciniers locaux et
c’est aussi ce genre de détail qui justifie
la différence de prix. Cela s’explique
par les brevets déposés et le coût des
recherches engendrées par ceux-ci mais
cela s’explique également par le choix des
matériaux dont certains sont importés
de France. C’est le cas des panneaux en
polypropylène fabriqués à St-Etienne et
acheminés par cargo dans le monde entier.
De plus Benjamin, en bon commercial,
a un argument de choc pour contrer le problème du prix : « Nos piscines consomment beaucoup moins d’énergie
qu’une piscine traditionnelle, la différence de
prix est donc amortie en 10 ans. » En plus
de cette faible consommation bienvenue
en ces temps de crise énergétique, le
système de PVC armé permet de limiter
l’utilisation parfois intensive de chlore
car les algues y prolifèrent beaucoup
moins rapidement. Le seul frein engendré
par ces revêtements est plutôt d’ordre
esthétique. « C’est le principal obstacle que
Desjoyaux a rencontré en venant s’installer à
Bali », explique-t-il, car beaucoup de clients
désirent en effet une piscine à l’aspect
plus naturel, « Bali style oblige », mais
celles-ci sont très difficiles à entretenir et
sont sujettes à nombre de complications.
D’après Benjamin, ses piscines sont
donc faites « pour les gens désirant avoir l’esprit tranquille et bénéficier d’une extrême
simplicité d’utilisation. Beaucoup de mes
clients louent leur villa équipée d’une piscine
Desjoyaux, ils ne vivent pas forcément à Bali
à l’année et veulent éviter tout désagrément
ou dégâts des eaux. » Des clients échaudés
par les dégâts des eaux, Benjamin en
a vu plusieurs passer par son agence.
« Principalement des Indonésiens de Jakarta
qui ont d’abord fait construire une piscine bon
marché et qui, après avoir eu toute une série
de problèmes ont décidé de nous confier la
réalisation de leur nouveau bassin », conclutil.
A bon entendeur…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here