DEMANDE D’ARRET DU CHANTIER DE LA BAIE DE BENOA

PARTAGER SUR

Le gouverneur de Bali, Wayan Koster, a déclaré que son bureau a publié une lettre officielle exhortant l’opérateur portuaire public PT Pelabuhan Indonesia (Pelindo) à arrêter la remise en état de la baie de Benoa, suite à la destruction de  17 hectares de mangroves dans cette zone.

Une équipe de surveillance du Ministère indonésien de l’Environnement et des forêts a constaté que le projet de poldérisation de Pelindo dans la baie de Benoa violait un certain nombre de réglementations, comme l’absence de revêtement et de grillage à limon.

« L’impact environnemental est extrême et a détruit la végétation des mangroves et d’autres écosystèmes de la région », a déclaré M. Koster lors d’une conférence de presse. Il a également indiqué à  l’agence de presse publique Antara : «l’expansion massive a perturbé les sites sacrés et dégradé la beauté naturelle de la baie de Benoa. Elle a également suscité des protestations de la part de divers groupes ». 

Le projet de poldérisation de Benoa Bay fait l’objet de controverses depuis le départ, suscitant un mouvement de résistance organisé par le Balinese People’s Forum to Reject Reclamation (ForBALI), un groupe de militants composé d’artistes, musiciens, avocats et autres passionnés de la région. 

SOURCEtempo.co
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE