COVID-19 : le point ce mercredi 18 mars 2020

PARTAGER SUR

Restrictions de voyage en Indonésie

L’Indonésie prévoit la suspension de l’exemption de visa pour les ressortissants de tous les pays pendant un mois. La délivrance de VOA (Visa On Arrival) et de visas diplomatiques va être suspendue, et l’extension des restrictions pour les personnes ayant voyagé dans certains des pays les plus touchés par le coronavirus est également prévue.

Ces nouvelles mesures entreront en vigueur ce vendredi 20 mars à minuit, afin d’endiguer la propagation mondiale du coronavirus, qui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a atteint 152 pays.

Dans un communiqué publié ce mardi 17 mars, le ministère des affaires étrangères indonésien a déclaré que “tous les étrangers ou voyageurs qui souhaitent se rendre en Indonésie doivent obtenir un visa auprès des missions indonésiennes conformément au but de leur visite” et “fournir un certificat de santé délivré par une autorité sanitaire compétente de leurs pays respectifs”.

A LIRE AUSSI : restrictions de voyage en Asie

D’ici vendredi, l’entrée en Indonésie sera refusée aux personnes qui se sont rendues en France, en Iran, en Italie, au Vatican, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et au Royaume-Uni au cours des 14 derniers jours précédant leur entrée sur le territoire indonésien.

A ce jour, l’Indonésie a enregistré 172 cas confirmés de COVID-19, tandis que sept personnes en sont décédées.

Le gouverneur de Bali annonce des mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus

Dans une circulaire datant de ce lundi 16 mars, le gouverneur de Bali I Wayan Koster a annoncé une série de mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Adressée aux maires de Bali, aux dirigeants des services régionaux du gouvernement provincial de Bali et aux établissements d’enseignement supérieur, la lettre comprend 7 points.

La fermeture de tous les établissements scolaires a été annoncée, l’éducation se poursuivant cependant à domicile et en ligne, sans que les modalités ne soient communiquées.

Les employés de l’administration publique ont pour consigne de travailler à domicile, sauf en ce qui concerne directement les services publics.

Les voyages officiels à l’étranger et hors de la région de Bali ont été reportés. Les activités gouvernementales impliquant un grand nombre de personnes telles que les réunions de travail, les réunions de coordination, les séminaires, les cours ou formations sont également reportés.

Les rassemblements et événements publics sont quant à eux “à éviter” sans qu’une réelle interdiction n’ait été annoncée. Le gouverneur rappelle au public de ne pas paniquer et de ne pas relayer de fausses informations.

Les mesures précédemment énoncées sont entrées en vigueur ce lundi 16 mars et valables jusqu’au 30 mars 2020.

Dans le même temps, le gouvernement provincial de Nusa Tenggara-Ouest (NTB) a déclaré la fermeture aux touristes des îles Gili et Lombok, l’état d’urgence ayant été déclaré dans cette province. Ces îles sont très prisées par les touristes en provenance de Bali.

A LIRE AUSSI : message du ministère des affaires étrangères 

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE