Accueil Le Desk info

COVID-19 : dernières informations

PARTAGER SUR

Message du Ministère des Affaires Étrangères

Ce dimanche 15 mars, le Ministère des Affaires Étrangères a publié un message sur son site internet :

Les autorités indonésiennes ont annoncé des cas positifs au Covid-19 à Jakarta, à Bali et dans d’autres régions du pays. L’état de catastrophe nationale a été décrété. Dans ce contexte, au regard de l’évolution de la situation et à la suite de la forte réduction des liaisons aériennes avec l’Europe, il est formellement recommandé aux Français prévoyant un déplacement en Indonésie de reporter leur voyage. Par ailleurs, il est vivement recommandé aux Français actuellement de passage en Indonésie de prendre toutes les mesures nécessaires pour un retour en France par voie aérienne dès que possible.”

De nouvelles restrictions de voyage entrent en vigueur dès ce lundi soir, pour les voyageurs entrant à Singapour. En effet, à partir du lundi 16 mars à 23h59, toutes les personnes ayant voyagé au cours des 14 derniers jours dans les autres pays de l’ASEAN (Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Vietnam), au Japon, en Suisse ou au Royaume-Uni seront placées en quarantaine (Stay-Home Notice) pendant 14 jours à leur arrivée à Singapour.

Cette mesure concerne tous les voyageurs (Singapouriens, résidents permanents, détenteurs de titre de séjour singapourien et visiteurs effectuant un court séjour). Les visiteurs effectuant un court séjour (tourisme, voyage d’affaires…) devront être en mesure de fournir une preuve d’hébergement où ils effectueront leur quatorzaine.

La Stay-Home Notice ne s’applique toutefois pas aux personnes entrant par les points d’entrée maritimes et terrestres avec la Malaisie. Cette mesure ne s’applique pas pour les voyageurs en transit qui ne quitteraient pas la zone de transit de l’aéroport.

L’Indonésie se mobilise pour lutter contre la propagation du virus

Dans un post Instagram, le président Joko “Jokowi” Widodo a annoncé ce dimanche 15 mars avoir demandé aux gouverneurs de toutes les provinces indonésiennes de rester en alerte pour lutter contre la propagation du coronavirus. Il a appelé tous les Indonésiens à pratiquer ce que les épidémiologistes appellent la “distanciation sociale” pour ralentir la propagation de COVID-19 dans le pays.

“Dans les conditions actuelles, il est temps pour nous de travailler à la maison, d’étudier à la maison et de pratiquer notre culte à la maison”, a déclaré Jokowi lors d’une conférence de presse au Palais Bogor à Java-Ouest, dimanche.

Les responsables régionaux d’un certain nombre de régions – dont Jakarta, Banten et Java Ouest – ont décidé de fermer temporairement les écoles et les lieux publics afin de contenir le coronavirus. M. Jokowi a déclaré qu’il laisserait la décision de déclarer ou non l’état d’urgence au chef régional concerné.

Il a ajouté que le gouvernement garantissait qu’il avait suffisamment de stocks de produits de base pour répondre aux besoins de chacun. “Je demande à tous les Indonésiens de rester calmes, de ne pas paniquer, de rester productifs et d’être plus vigilants, afin que nous puissions ralentir et arrêter la propagation du COVID-19”, a-t-il déclaré.

Ces déclarations interviennent après que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ait exhorté le président Jokowi à renforcer les mécanismes d’intervention d’urgence du pays pour contenir l’épidémie de COVID-19, lui conseillant notamment de déclarer l’état d’urgence nationale.

Dans une lettre adressée au président indonésien, le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a affirmé que le pays devrait intensifier la recherche de cas, la recherche de contacts, la surveillance, la mise en quarantaine des contacts et l’isolement des cas. Tedros a assuré via son compte Twitter que “l’OMS était prête à apporter son soutien” à l’Indonésie.

Pour rappel, à ce jour l’Indonésie compte 117 personnes infectées par le virus, qui a fait 5 morts dans le pays. Ce samedi 14 mars, l’OMS a déclaré que le virus avait circulé dans 136 pays, provoquant la mort de 6.516 personnes et en infectant 169 552.

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here