Cover Story

Accueil Cover Story

Yayasan Senyum Bali : un sourire ne coûte pas cher

Sur terre, un enfant sur 700 environ nait avec des déformations craniofaciales. La plus courante étant ce que nous appelions avant le bec de lièvre, une anomalie extrêmement pénalisante pour celui qui en souffre et qui a complètement disparu dans les pays développés en raison des progrès de la détection et de la chirurgie plastique. Ici, en Indonésie, ce n’est pas le cas car quasiment aucune clinique n’était en mesure d’opérer ces malformations à la naissance du bébé. Avec la fondation Senyum Bali créée et dirigée par l’Indonésienne d’origine britannique Mary Northmore, explications sur les actions entreprises pour y remédier…

Taman Nusa : l’Indonésie dans votre jardin ou presque

Situé près de Gianyar dans un site naturel de toute beauté, ce parc culturel bâti sur 15 hectares propose aux visiteurs un tour de l’Indonésie à travers ses arts et traditions. Mini voyage archipélagique dans l’espace mais aussi dans le temps, ce tour de l’Indonésie via Taman Nusa déroule des joyaux devant lesquels on s’émerveille comme un enfant. Pour bien commencer l’année dans ce pays que nous aimons, visite guidée du Taman Nusa avec un des fils du fondateur, Robert Untu.

Franck Lavigne : on aura toujours des éruptions très violentes

Comme relaté dans un article du journal Le Monde d’octobre dernier, un des mystères de l’histoire de la Terre vient d’être mis à jour par une équipe de scientifiques internationaux. Depuis plusieurs décennies, les carottages des calottes glaciaires avaient permis de découvrir un dépôt de sulfates extraordinaire correspondant aux années 1258-59, preuve d’une éruption volcanique énorme. Mais quel volcan en était responsable ? Réponse : le Samalas, grand frère de l’actuel Rinjani (Lombok), comme nous l’explique Franck Lavigne, professeur de géographie physique à Paris-1 et spécialiste de l’Indonésie, qui est à l’origine de la résolution de ce mystère.

Free-diving : l’ivresse des profondeurs à la portée de tous

Bali, terre d’accueil des rêves du monde entier, s’apprête à recevoir à Tulamben les participants du premier festival mondial de plongée en apnée, le One Breath Jamboree, du 26 octobre au 3 novembre. Avec les co-organisateurs Julia Mouce et Lukas Gribowski, par ailleurs fondateur de l’école de free-diving Apnea Bali, immersion dans ce nouveau sport à la mode et détails sur cet événement ambitieux à rajouter à la longue liste de ceux qui se produisent à Bali…

Jean-René Gossart : notre public est en demande de spectacles drôles

Un an après les deux représentations de « Suzon et la République », l’acteur et metteur en scène Jean-René Gossart revient sur les activités de la Compagnie Licence IV et nous parle des deux nouveaux spectacles qu’il vient de monter à Bali avec ses comédiens, toujours amateurs mais de plus en plus pros. Au programme, « Le diner de cons » de Francis Veber et des sketches de Pierre Palmade et Michèle Laroque dans « Vous avez dit l’amour ? »…

Philippe Augier : Miguel Covarrubias, le peintre “pacifique”

A l’occasion du forum de l’APEC (Asia Pacific Economic Cooperation) qui se tient pour la première fois à Bali du 1er septembre au 8 octobre, le musée Pasifika organise une grande exposition sur Miguel Covarrubias. Ce Mexicain qui fit deux séjours sur l’île est au moins aussi connu pour ses peintures que pour son livre « Island of Bali » (1937) qui fait encore référence de nos jours. Rencontre avec Philippe Augier, commissaire de cette exposition et fondateur du musée.

Corinne Breuzé : nos ambitions sont grandes en Indonésie

Après une période d’intérim et une autre de vacance assez longue, le poste d’Ambassadeur de France en Indonésie est occupé depuis quelques semaines par Mme Corinne Breuzé. A l’occasion de sa visite aux Français de Bali le 12 juillet dernier, elle a accordé un entretien à la Gazette de Bali dans lequel elle dessine les grandes lignes d’une très attendue et très nécessaire redynamisation des relations entre les deux pays…

Cerf-volant : démesure dans le ciel de Padang Galak

Le festival de cerfs-volants de Sanur est une date incontournable sur le calendrier des événements qui se déroulent chaque année à Bali. Ayant lieu traditionnellement au mois de juillet en raison de la qualité des vents, c’est une compétition réputée dans le monde entier qui attire des milliers de participants et de spectateurs. Avec Kadek Dwi Armika, un des douze éminents membres du jury, découvrons de l’intérieur ce festival unique dans l’archipel.

A Jembrana, ils jouaient du jegog debout

Tradition musicale de l’ouest de Bali, les orchestres de jegog sont des gamelans de bambou qui possèdent la particularité d’être énormes en taille et d’émettre des fréquences sonores inhabituelles. Et puisqu’il est prévu que la formation Seni Tingklik Jegog joue pour la fête de départ du consul de France Raphaël Devianne le 15 juin, nous sommes donc allés à sa rencontre, dans la région de Jembrana, pour en savoir plus sur cette musique typiquement balinaise qui fut interdite par les colonisateurs hollandais.

Devdan, l’Archipel comme à Broadway

Ca devait arriver, à force de se donner en spectacle, Bali allait bien finir par faire son propre show. Avec « Devdan, Treasure of...

A LA UNE

STATISTIQUES DU COVID-19 TRONQUEES EN INDONESIE

Selon l’édition en anglais de Tempo, les chiffres concernant les victimes du Covid-19 émis par la Task force Covid-19 indonésienne sont presque...

COVER STORY