Accueil Santé

Comment améliorer la mémoire de nos enfants

PARTAGER SUR
child Head.Children Learn to think

Pour oublier quelque chose, il faut déjà l’avoir su et compris. Or, chez une personne saine le cerveau n’oublie pas, c’est l’incapacité à se rappeler qui fait obstacle. Un adulte moyen ne se rappelle que de 50% de ce qu’il vient de lire et de 20% après 24 heures : ça fait peur ! Il existe de nombreux mythes sur la mémoire, dont celui qui la compare à un muscle qu’il faudrait entraîner pour qu’il devienne plus gros et plus fort. Non, la mémoire n’est pas un muscle qu’on peut rendre plus performant en répétant de nombreuses fois
le même exercice. Souvenez-vous des efforts surhumains pour apprendre des cours
rébarbatifs et du désarroi lorsqu’on est incapable de se remémorer quoi que ce soit car on a tout simplement oublié la première phrase. Nous pouvons cependant aider nos enfants à apprendre tout un éventail de techniques utiles à la mémorisation. Ces stratégies aident l’enfant à aller puiser le savoir dans sa mémoire à long terme.

On préconise de présenter des concepts nouveaux de façon visuelle, auditive, kinesthésique, par la lecture et par l’écriture. Il convient aussi de faire appel aux cinq sens : l’ouïe, la vue, l’odorat, le toucher et le goût. Pour qu’un enfant se rappelle, il doit pouvoir établir des relations avec ce qu’il sait déjà. Cela donnera un sens à ce qu’il apprend. Abordez les sujets
nouveaux en expliquant les idées générales afin de leur donner un contexte, puis passez aux idées plus spécifiques et difficiles. La technique dite des mnémoniques facilite également la mémorisation. Qui ne se souvient pas que «Les stalactites tombent, les stalagmites montent»? Les enfants peuvent d’ailleurs inventer leurs propres mnémoniques. Il est aussi plus facile
de se rappeler des informations apprises en plusieurs périodes de courte durée que de s’endormir sur ses leçons. Certains recommandent d’écouter de la musique classique ou des sons apaisants de la nature pour atteindre une concentration maximum favorable à la mémorisation. Les cartes avec images et mots sont utiles et, pour les élèves plus âgés, on leur conseille d’écrire des fiches avec l’essentiel à apprendre pour les révisions aux examens.

Des jeux tels « Jacques a dit », « Trouvez la paire », « Cherchez l’intrus » ou les Sudokus développent chez l’enfant l’habileté à se souvenir. Classifier, ordonner et organiser le savoir est indispensable. Enfin, les techniques abondent et les parents peuvent aider leurs enfants à acquérir les stratégies qui leur conviennent.

Pour ceux d’entre vous qui se demandent s’il est déjà trop tard pour remédier à
vos problèmes de perte de mémoire, la version alternative d’un dicton opulaire dit : « Le moyen le plus rapide de devenir un vieux singe, c’est de cesser d’apprendre à faire des grimaces… »

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here