Cinq femmes puissantes: Robin, Jade, Linda, Christine et Meghan

PARTAGER SUR

Robin LIM, élue « Héroïne de l’Année 2011 » par CNN, « Ibu » (Mère) Robin Lim est cette extraordinaire sage-femme aux pieds nus qui a aidé des milliers de femmes pauvres indonésiennes à vivre une grossesse saine et un accouchement sans risque. Sa fondation, la clinique Bumi Sehat (Terre Saine) à Nyu Kuning près d’Ubud offre des soins prénataux et médicaux gratuits aux familles indonésiennes. CNN lui a remis un prix de 300 000 US$ qui lui permettra de construire une nouvelle clinique. « La paix commence par le plus petit citoyen: le bébé », dit elle. [www.bumisehat.org->www.bumisehat.org]

Jade RICHARDSON est elle aussi à sa façon une sage-femme ; elle aide à mettre au monde nos héros, en scène et sur papier. C’est une « murmureuse de livres » qui concocte des ateliers avec pour but avoué d’aider à devenir un « écrivain accompli » : « Libérer sa créativité » avec l’art et les techniques de la forme, de la structure, les personnages, le tempo, les archétypes, l’architecture du récit. Travail également sur le « Journal de voyage », pour transformer ses aventures en articles, et enfin « L’Erotique » en prose, poésie et nouvelles. Peur de rien. Jade est écrivain et journaliste professionnelle ; après avoir étudié la criminologie (le meurtre mène à tout.. Amélie Nothomb nous avait prévenus), elle est devenue accoucheuse de talents auprès des débutants comme des plus avancés. Elle précise bien que ce travail a « à faire avec l’écriture, pas avec de la thérapie. » Les ateliers se passent à Ubud, démarrent le 22 février. Pas plus de six personnes, un nombre très limité pour travail rapproché. [passionfruitcowgirl@rocketmail.com->passionfruitcowgirl@rocketmail.com] et tél. 0858 5727 0858

Christine GROSSO, quant à elle, est mère de plus de 300 enfants… Seule personne de Bali à faire l’objet d’un portrait dans « 40 entrepreneurs français en Asie », un livre qui répond (en partie) à la question de savoir ce qui pousse les Français à créer leur entreprise à 10 000km de leur pays. Christine qui avait commencé par être commerçante en objets d’artisanat, a fondé l’ONG Anak (Enfants) qui scolarise plus de 300 enfants balinais démunis. Elle gère aujourd’hui deux centres, emploie six salariés et six coordinateurs de terrain.. Toute donation est toujours plus que bienvenue.
[http://francaisdumonde.aujourdhuilemonde.com/sites/default/files/Francais_entrepreneurs_0.pdf->http://francaisdumonde.aujourdhuilemonde.com/sites/default/files/Francais_entrepreneurs_0.pdf]

Linda CONNOR est une photographe exceptionnelle qui offre de magnifiques clichés en noir et blanc, imprimés sur soie et visibles à la Galerie Tony Raka à Mas. Enseignante à l’Institut d’Art de San Francisco, ses photos « suggèrent l’indescriptible » et donnent l’impression d’appartenir à un livre de prières, « une constellation de mystères » ; le naturel et le sacré se vivent côte à côte.
[http://tonyrakaartgallery.com->http://tonyrakaartgallery.com] et tél. 0361 7816785

Meghan PAPPENHEIM, papesse du « nouvel âge » made in Bali, a déplacé le centre de gravité de Casa Luna vers Hanoman Street. Celle qui transforme le yoga en or et l’holistique en vache sacrée, célèbre cette année le 5ème anniversaire du festival Bali Spirit avec un programme qui décoiffe et décrasse les chakras : des musiciens de tous bords, de Java à l’Afrique en passant par les deux Amériques.
Focalisé sur « Yoga, danse et musique », le festival invite cette année des artistes tels que Rocky Dawuni dont le groupe Ghana Reggae Soul défend des causes sociales et inspire les nouvelles générations. Il a remporté en 2011 le titre de « Meilleur Artiste Africain » et son album « Hymns For the Rebel Soul », est acclamé par le public. Dave Stringer, Américain, marie les sons des instruments indiens traditionnels avec l’exubérance du gospel. Les Luminaries, style Hip Hop de Los Angeles, sont sept, ça va de soi, voient leur rôle comme messagers d’espoir venus servir l’humanité : « La paix mondiale commence à l’intérieur de soi », disent-ils.
Navicula, un groupe indonésien, déclare que « la musique est [notre] religion, il y a là dedans philosophie, éthique et rituels. » Créé en 1996 à Denpasar, le groupe fait passer des messages de paix, de liberté et de conscience de l’écologie. On en a tous besoin. Enfin, Pepe Danza, conteur et percussionniste venu d’Uruguay, est un musicien multiple, un professionnel des traditions afro-latines et il a même étudié avec le Dalai Lama.
Saung Angklung Udjo Bamboo vient de Java. Créé en 1966 pour la préservation de la culture de Sunda via les instruments musicaux en bambou, leur mot d’ordre est « nature et culture en harmonie » afin de promouvoir une plus grande vigilance sur l’environnement. [www.angklung-udjo.co.id ->www.angklung-udjo.co.id ]
Sampravaha vient d’Inde avec une fusion des rythmes du Rajasthan et des chants Sufis. Un grand pied danseur à vous tous, donc.
[www.balispirit.com->www.balispirit.com]. Festival du 28 mars au 1er avril 2012

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE