Accueil Lèche-vitrines

Certains l’aiment froid, ou comment rester frais 8 degrés sous l’équateur

PARTAGER SUR

Dans l’île au soleil
Dans l’île aux merveilles
Y a des arbres en fleurs
Des dragons siffleurs
Et tous les enfants
Pour passer le temps
Chou pi ta pam comme des bambous
Des toumbas en chantant cet air-là
Un deux trois

Cho Ka Ka O
Cho chocolat
Si tu me donnes des noix de coco
Moi je te donne mes ananas

 

Ah oui, là, c’est pas de chance, vous venez de lire un couplet et un refrain d’une chanson d’Annie Cordy. Evidemment, dire qu’il fait chaud à Bali au mois de juin fait partir des petits pléonasmes de notre quotidien, il fait chaud, je monte à l’étage, le sambal est épicé, le poulet a un goût d’animal mort, une bonne douche, ça fait du bien, je me suis fait contrôler par un policier à moustache, j’ai attrapé la dengue en me faisant piquer par un moustique (estime-toi heureux de pas avoir attrapé une dingue, mais c’est vrai… c’est pas avec les moustiques que ça s’attrape).

Bref, je ne vais pas vous faire un cours, vous savez tous ce qu’est un SMART 4pléonasme… à ne pas confondre avec une litote (il fait pas froid), un euphémisme (le fond de l’air manque un peu de fraicheur), une coquecigrue (un canard à poils, ah non ! Flûte ! Ça c’est un ornithorynque) un oxymore (la brûlure glaçante du soleil) ou un zeugma (j’ai mis la clim’ et des glaçons au frigo).

Maintenant que le sujet est débroussaillé, et malgré une légère imprécision sur la façon d’attraper les dingues – et ce que lesdites dingues soient ou non chaudes comme des baraques à frites – nous allons pouvoir entrer dans le vif de ce sujet brûlant : mais comment diable avoir moins chaud à Bali ?

Solution géographique
Evidemment, on peut toujours déplacer sa carcasse au frais. A Bali, le numéroSMART 3 1 de la destination rafraîchissante est la région du lac, à savoir celle de Bedugul. On peut aller y passer un week-end au bord du lac et au coin du feu (Strawberry Hills Hotel), y ramasser des fraises, visiter le jardin botanique et même grimper aux arbres du Bali Tree Top Adventures.
Pour des escapades plus courtes et toutes aussi rafraichissantes, vous pouvez aussi aller au bowling, au cinéma, à la banque… je ne sais pas pour toutes les banques mais la clim’ dans la mienne est vraiment… attention euphémisme : rafraîchissante.
Et si ces pérégrinations en quête d’air froid vous ont ouvert l’appétit, Merah Putih, Shanghai Baby, Happy Chappy, Batik et Earth Café sont parmi ceux où il fait bon se restaurer à la fraîcheur de l’air conditionné et pas al fresco (parce qu’ici l’extérieur même la nuit est rarement frais).

Solution alimentaire
Maintenant que vous savez où manger au frais, reste à ne pas manger SMART 2n’importe quoi… car oui, oui, oui, en Indonésie tout le monde sait qu’il y a des aliments « chauds » et des aliments « froids », ce qui n’a rien à voir avec la température à laquelle on les consomme. Poissons, viandes, œufs, laitages, sucreries et aliments frits sont à proscrire… l’agar-agar, la patate douce, les jus de pastèque (semangka), de melon et de corossol (sirsak) – sans paille parce que sinon, c’est moi qui chauffe – les fruits SAUF le durian, le fruit du jaquier (jackfruit – nangka), et la banane, l’aloé vera, les épinards (bayam), la papaye verte, la chayotte (labu siam ou sayur jepang) quant à eux sont recommandés pour perdre un ou deux degrés.

Solution équipementière
Pour ceux qui n’ont pas de piscine, je vous rappelle que nous sommes sur une île bordée de plages, et que rien n’empêche d’aller s’y tremper le matin de bonne heure ou en fin d’après-midi, c’est gratuit… et si vous trouvez qu’il y a trop de plastique dans l’eau et sur la plage, et bien pensez à réduire vos usages de plastique à usage unique, triez vos déchets et faites les recycler. Le banjar de Seminyak est passé au recyclage (mais seulement en aval, ils n’osent pas encore refuser de ramasser les poubelles non triées).

On peut évidemment prendre une douche froide, voire même un bain froid (ça vous fera des économies d’électricité). Un petit séjour dans une pièce climatisée peut aider, mais c’est bien de ne pas y passer toute la journée histoire de s’acclimater… Si vous devez régler votre climatiseur à 16°C pour qu’il fasse à peu près frais dans la pièce, c’est que votre clim’ n’a pas été nettoyée depuis trop longtemps (plus de 3 mois), que la circulation de l’air est bloquée à l’extérieur, que l’écoulement de l’eau se fait mal, qu’il manque de fréon ou qu’il n’est pas dimensionné correctement. Il existe plusieurs puissance de clim’ en fonction du nombre de chevaux vapeur (comme pour les voitures) dans le moteur du compresseur… les PK : du hollandais paard kracht (cheval vapeur).

A Bali, on en trouve à partir de 0,5 PK (environ 2 000 000rp) jusqu’à 2 PK (environ 6 000 000rp). On estime qu’1 PK est suffisant pour une superficie au sol n’excédant pas 15m2. Une clim’ trop peu puissante ne refroidira pas assez, mais une clim’ trop puissante rendra la pièce trop humide. Il y a de nombreux revendeurs de climatiseurs dans tous les quartiers, et aussi sur Internet. UFO à http://ufoelektronika.com/en/ (à Denpasar) a tout traduit en anglais, des prix plus que corrects (j’ai pas oublié le verbe, j’ai fait un zeugma), et livre gratuitement.

Il y a aussi le ventilateur (kipas angin), sur le bureau, sur le mur ou sur pied (autour de 200 000rp), ou en version plafonnier (autour de 600 000rp). La solution élégante et sans électricité de l’éventail (kipas) à partir de 5000rp pour les tout fins en bois ciselé dans les marchés, ou 15 000rp dans les boutiques de souvenirs. La solution gratuite, assez prisée des Japonais (et de moi) : une petite serviette éponge mouillée sur la nuque, à l’efficacité surprenante.

Solution intérieure
Si avec tout ça, vous avez encore chaud, c’est peut être que la chaleur SMART 6commence à vous atteindre moralement. Dans ce cas, je conseille de vous évader dans un roman de Camilla Läckberg (Suède) – « La princesse des glaces » par exemple, est rafraichissante et divertissante à souhait ; « Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson et « Bérézina » du même auteur… Je vous promets que vous frissonnerez par sympathie et contagion littéraires, même s’il fait panassssss sekalih (en indonésien, kebussss en balinais) – plus on a chaud plus on fait trainer le « s ».

Vous pouvez aussi lire « Dans les forêts de Sibérie » en buvant du jus de pastèque, dans un bain froid, dans une salle de bain climatisée, mais ne venez pas vous plaindre si vous attrapez… froid.
Bali Tree Top Adventures : www.balitreetop.com, tél. 0361 934 0009, 22USD par adulte et 14USD par enfant (moins de 12 ans). A partir de 110 cm, avec équipements et standards de sécurité européens

Strawberry Hills Hotel: Jl. Raya Denpasar-Singaraja Km. 48, Baturiti. Tél. (0368) 212 65, courriel : info@strawberryhillbali.com, www.strawberryhillbali.com, Entre 700 000rp et 1 000 000rp en fonction de la taille de la chambre

Strike (bowling) : Jl. Pantai Berawa à Canggu (en face du Canggu Club). Réservations sur Internet : http://strikebali.com, ou au tél. (0361) 848 39 39 et 082 897 193 939. De 10 heures à 22 heures, à partir de 75 000rp par heure et par joueur. Chaussures comprises (mais pas les chaussettes)

Cinemaxx : 3 salles dans le centre commercial Lippo Mall de Kuta, Jl. Kartika Plaza, Lingkungan Segara, Kuta. Il est possible d’acheter les billets en ligne à www.cinemaxxtheater.com/Tickets.aspx

Cinema 21 : dans 3 centres commerciaux différents, Beachwalk, Galeria et Park 23 à Kuta juste avant l’aéroport. A Beachwalk, il y a aussi une salle encore plus froide que les autres, Beachwalk Premiere. www.21cineplex.com/theaters

UFO : Jl. Teuku Umar 135, tél. (0361) 227 188, ufobali@yahoo.com et http://ufoelektronika.com/en/

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here